sports lundi 26 septembre 2016
Açores (Portugal) - Le Réunionnais Colin Doyez a contribué à la victoire

Surf - La France championne du monde junior par équipe

image description

L’équipe de France junior a remporté ce dimanche 25 septembre 2016 le titre mondial junior derrière lequel elle courrait depuis très longtemps. Vice-champions en 2014 et 2015, les Français ont été sacrés à Saõ Miguel aux Açores (Portugal). Ce titre est attribué en cumulant les performances des participants par pays. Les Réunionnais Colin Doyez médaille de bronze en junior et Mathias Crozon, ont donc contribué à cet excellent résultat. L’équipe de France s’impose au classement des nations devant Hawaii et l’Australie...rien que ça ! Les Français repartent de plus de l’archipel portugais avec le titre de vice-championne du monde en relais.

La victoire du Guadeloupéen Thomas Debierre en cadet, la médaille de bronze du Réunionnais Colon Doyez en junior, et la place de finaliste de Juliette Brice (4e) en junior filles, ont donc permis au clan tricolore de conserver le leadership qui pouvait leur filer sous la planche.

Après neuf jours de compétition, tout s’est finalement joué sur la dernière vague de la dernière finale. A 20 secondes du buzzer, Colin Doyez, quatrième de la finale U18, a trouvé une ouverture pour passer deux petites manoeuvres et récolter 3,83 pas. Suffisant pour doubler l’Australien Harley Ross de 0,66 point et permettre aux Bleus de brandir le trophée. "Évidemment, toutes le vagues, tous le points des douze athlètes sélectionnés ont compté dans ces championnats. Mais ce final à suspense donne une dimension supplémentaire et, surtout, apporte une reconnaissance totale du monde du surf" commente la fédération française de surf.

Colin Doyez, doit être d’autant plus heureux qu’il a été appelé au dernier moment sous la bannière tricolore et il s’est offert le bronze pour ses premiers championnats du monde ISA, dans la catégorie U18.

Dans des conditions difficiles aux Açores, Colin Doyez a pourtant enchainé les secondes places en série pour se hisser en finale où il décroche le bronze derrière le Brésilien Wesley Dantas et le Péruvien Alonso Correa, tous deux loin devant au score.

"J’aurais voulu avoir l’or mais je suis tellement content d’avoir cette médaille de bronze. Les vagues étaient très difficiles à surfer, je suis heureux de ramener cette médaille. Elle permet aussi de rapporter l’or pour l’équipe. Je suis très content. Un mot pour la Réunion : je suis fier d’être Réunionnais et j’espère que vous serez fiers de moi" a-t-il déclaré après le podium.

"Cette équipe est un bulldozer ! On va tous ensemble aller jusqu’au bout !" n’ont cessé de répéter les coaches, dont le Réunionnais Patrick Florès, entraîneur national. "Depuis la création de la fédération, on attendait un titre mondial par équipes en surf. C’est mon huitième championnat du monde. On s’est battu. On a fait deux fois vice-champions du monde. Ça devenait lourd de ne pas atteindre ce Graal, ce but ultime" a souligné l’entraîneur national

"Personnellement, je sors de plusieurs années très difficiles à La Réunion (allusion à la crise requin – ndlr) et j’arrive avec deux Réunionnais dans cette équipe, qui sont les enfants de ce programme de sécurisation mis en place" a-t-il ajouté

"A quatre ans des Jeux Olympiques de Tokyo-2020, où le surf fera son entrée, et à neuf mois des championnats du monde des nations 2017 à Biarritz, l’avenir est d’un bleu radieux" a terminé la fédération française de surf.

www.ipreunion.com
 

Publicité
Publicité
Publicité

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Publicité
Pourquoi acheter en ligne
image description Promos exclusives
image description Paiement 100% sécurisé
image description Livraison gratuite sous 72h
image description À vos cotés 24h/24
image description 14 jours pour changer d’avis