Ski nautique

Lindsay Bordier : une saison au sommet

Lindsay Bordier photo imaz press

En trois mois, Lindsay Bordier, licencié au Ski club de Saint-Paul, a moissonné records et médailles au plus haut niveau, enchaînant les compétitions de Floride en France métropolitaine, et jusqu’en Espagne pour les championnats d’Europe. Le palmarès qui en résulte est plus qu’impressionnant, Lindsay parvient à truster les plus hautes marches du podium, deux fois surclassé, au-delà de sa classe d’âge, jusqu’en moins de 21 ans. Une performance retient plus particulièrement l’attention, en France, en Europe et même aux USA, son record absolu en "figures" - "tricks" en anglais - un record du monde conquis le 18 juin, en Floride, lors du "Rocketman’s tournament". La meilleure performance de tous les temps pour un cadet !

De retour à La Réunion où il goûte à un repos mérité, Lindsay, qui reprendra l’entraînement dans une quinzaine de jours, a résumé pour nous son parcours en compétition. Nous l’avons rencontré au bord de l’étang Saint-Paul où il travaille assidûment sa technique avec son entraîneur de père et Christophe Lefour, pilote instructeur au palmarès des plus huppés.

"En juin dernier, je suis parti en Floride chez Jack Travers. Je m’y suis entraîné pendant un mois ; une période de travail intense avec une coach qui m’était personnellement attachée, Natalia Berdnikava, la championne biélorusse… En Floride j’ai participé à trois compétitions, qui m’ont permis successivement de battre mon propre record en slalom, puis au "Rocketman’s tournament", sur le plan d’eau de Scott Ellis, j’ai tout d’abord amélioré mon record personnel en "figures", en passant de 7300 à 8400 points, avant d’enlever record du d’Europe et du monde en passant 9230 points. Le record du monde en figures, avant, c’était 8500 points je l’ai monté à 9230, ce qui est beaucoup…" Lindsay parle posément, et considère somme toute modestement ce record, qui l’a propulsé dans le gotha international du ski nautique classique.

De retour en métropole, au meilleur de sa forme depuis le mois de juin, Lindsay savait devoir tenir son rang lors des championnats de France. Un pluriel de rigueur pour le jeune skieur de Saint-Paul qui s’est aligné en individuel dans deux classes d’âge différentes, du 11 au 14 juillet pour les -21 ans et du 17 au 20 juillet pour les -14 ans.

"Pour les championnats de France des moins de 21 ans où je suis deux fois surclassé du fait de mon âge (Ndlr : il a fêté ses 14 ans le 14 juillet), j’ai obtenu l’argent de vice-champion en figures et le bronze en combiné (…) puis lors des championnats cadets, je me suis blessé à l’entraînement juste avant la compétition, alors je n’ai pu faire mieux que second en figures et au combiné, troisième en saut et en slalom…"

"En Espagne, on encore a gagné l’or en équipe…"

Moralité, Lindsay est sorti de ces championnats de France en étant aussi bien classé dans la catégorie des moins de 21 ans, où il est opposé avec des compétiteurs bien plus âgés que lui, qu’en cadets… Ce qui laisse augurer d’une marge de progression remarquable. Ce qu’il a démontré par les faits en Espagne, lors des championnat d’Europe.

Avant de rallier Sesena, en Espagne, dans la région de Tolède, Lindsay Bordier s’est soumis à une nouvelle séquence d’entraînement "à la frontière suisse, pour préparer les championnats d’Europe qui étaient prévus pour fin août… Je visais le titre de champion en figures, le plus gros objectif de ma saison… Et j’ai réussi. Par ailleurs, j’ai obtenu le bronze en saut, une sixième place en slalom, l’argent de vice-champion en combiné… Le niveau était élevé, avec près de 150 concurrents pour une vingtaine de nations engagées… En Espagne, on encore a gagné l’or en équipe… C’était sympa de pouvoir faire ça avec l’équipe de France…"

Lindsay ne s’est pas arrêté en Espagne. Il a participé à une ultime compétition à Lacanau, où il a battu son propre record en saut, volant sur plus de 40 mètres, quand il n’avait fait "que" 38,20 m en Espagne, pour un saut qui lui a valu la médaille d’argent de numéro 2 européen… "En saut, comme il n’y a plus de tremplin à Saint-Paul, en entraînement c’est plus dur pour moi que pour mes concurrents qui travaillent le saut 5 à 6 mois par an ; moi, en un mois et demi je dois rattraper le niveau international, en fin de saison je saute mieux qu’au début…"

Cette discipline du saut, des plus spectaculaires, amène les compétiteurs qui atteignent sur leurs deux longs skis une vitesse proche de 80 km/h, à prendre leur envol sur un tremplin, véritable rampe de lancement… qui les propulse à plus de 70 mètres, pour les plus forts… A cette vitesse l’eau devient très dure et le vol impose une technique parfaite.

Peu avant les championnats d’Europe Lindsay a connu un incident de saut qui s’est heureusement bien terminé. L’organisation avait mal vissé un des écrous de fixation de la rampe, et un ergot d’acier dépassait donc de la surface de glisse : "ça a accroché mon ski sur le côté du tremplin, j’ai été un peu déséquilibré en l’air mais j’ai tenu. En arrivant au ponton j’ai vu que mon ski prenait l’eau et que la carre était cassée. Impossible de changer de skis, c’est un carrossier qui a fait la réparation…"

"Je suis suspendu à la sélection nationale…"

Quid de l’avenir pour Lindsay Bordier ?

"J’ai fait à peu près tout ce que je voulais dans la saison, mes principaux objectifs ont été atteints, ça j’en suis très content. Je me repose un peu, et dans 15 jours, je vais reprendre l’entraînement pour la saison prochaine. Si je suis sélectionné, en janvier, je participerai aux championnats du monde des moins de 17 ans qui auront lieu au Pérou, à côté de Lima. Cette compétition était originellement prévue pour juillet 2014, en Ukraine… Mais ce pays a connu quelques soucis, alors la compétition a été reportée à janvier 2015, au Pérou. Mais ils seront comptés au titre de la saison 2014… Je serai donc toujours en cadet surclassé junior… Et si je suis sélectionné, je serai confronté à ces compétiteurs qui auront pour certains trois ans de plus que moi (…) Je suis suspendu à la sélection nationale (…) ils comptent sur les compétiteurs qui rapportent potentiellement le plus de points à l’équipe ; en Espagne avec l’équipe de France cadet nous avons gagné l’or…"

Propos recueillis par Philippe Le Claire pour

mots clés de l'article : Une , sports , saint-paul , compétition , médailles , records , championnats , Sports , actualités de la réunion , photos de la réunion , images de la réunion , ski nautique , Lindsay Bordier

météo

JEU 24 OCT

saint Florentin

22° 29°

saint-denis

les prévisions de la semaine

Résultats foot fournis par www.FootenDirect.com

Résultats en direct fournis par FootenDirect.com