musique
0

The Gladiators

Les Gladiators sont dans l’arène depuis 1967, date à laquelle Albert Griffiths forme le groupe dont le nom lui a été suggéré dans un bus par un voyageur qui venait de voir le film « Ben Hur » : l’idée de ces hommes qui combattaient pour leur liberté, un peu à l’image de sa lutte contre Babylone, séduit aussitôt le rasta.

Formé par Albert Griffith (guitare et chant), le premier succès du groupe est le single Hello Carol en décembre 1968. En 1976, grâce à leur signature chez Virgin, la trilogie Trenchtown Mix Up, Proverbial Reggae et Naturality est distribuée partout dans le monde et beaucoup de leurs titres deviennent des classiques du reggae.

A l’occasion de la tournée qui eut lieu en 2004, Albert Griffiths, leader du groupe légendaire depuis ses débuts, produisit un album intitulé « Father and Sons ». Enregistré au studio Anchor à Kingston en Jamaïque et réalisé en famille avec ses deux fils, Al (au chant) et Anthony (batterie), ce nouvel opus est particulièrement émouvant puisqu’Albert Griffiths nous y présente ses adieux, « Father and Sons » étant son dernier album.

Fidèle à ses compositions roots, il nous livre ses états d’âmes, sa force, son courage et son combat. Un concentré de réflexion sur la vie, l’amour et la foi.

Depuis, son fils Al reprend le flambeau et impressionne par sa tessiture et sa présence sur scène, accompagné du band " the gladiators ".
Un nouvel album est en préparation et la réunion aura la chance de découvrir ce nouvel opus avec bien sur les titres les plus célèbres.

En première partie :

- Natty Dread

- Kayan’Jah

- Ti Rat & Rouge Reggae