musique
0

The Dizzy Brains, No Mady & Pink Pepper

THE DIZZY BRAINS

Depuis trois ans, ces quatre garçons déchainés au rock-garage engagé enflamment les scènes de France, du Maroc, de Corée du sud ou d'Allemagne. Ils ont quitté leur pays natal, Madagascar, pour faire résonner leur colère contre la corruption, l'inaction des politiciens et le manque de liberté d'expression. Le rock brut, parfois vintage est leur arme pour dénoncer et se faire entendre. Leurs chansons parlent de leur pays avec amour et passion, mais également de la corruption qui ravage l'avenir du peuple. Le premier concert de The Dizzy Brains à l'extérieur de Tananarive s’est tenu aux Transmusicales de Rennes en 2015, dont ils ont été la révélation. Leur public s'est agrandi en 2018 lors de leur première tournée Allemagne/Pays-Bas. Entre les concerts, les avions et la route, The Dizzy Brains a produit son deuxième album. Les 13 nouveaux titres sont plus matures que ceux de leur premier disque « Out of the Cage » sorti en mai 2016. Intitulé « Tany Razana », la « Terre brûlée » en malgache, ce nouvel album laisse la part belle aux riffs de guitare de Poun et au jeu de batterie puissant de Mirana. L’incroyable présence scénique d'Eddy, le leader, et la virtuosité des trois musiciens, marqueront invariablement les esprits lors de leurs prochains concerts en France et ailleurs. Les quatre musiciens de Tananarive sont prêts à mettre le feu sur notre scène, alors rendez-vous le 25 octobre 2018 au Kerveguen pour découvrir « Tany Razana », le nouvel album de The Dizzy Brains.

PINK PEPPER

Pink Pepper, groupe de Pop’n’Rock, Garage’n’Grunge, made in Réunion, est né en 2017 sous l'impulsion de Delphine Canard. Se sont

joints à elle : Gérôme Geney à la batterie, Jérémie Lapra à la basse et Nicolas Manoel à la guitare. Une combinaison efficace entre pop anglaise, rock seventies et rock français. A suivre dès les premières dates… !

NO MADY

Pour faire exister un duo électro-grunge à Madagascar, il faut un courage sans faille. Stéphanie (guitare) et Van (basse) ont plus que ça, elles ont le feu sacré ! Influencées par le grunge, la house et la coldwave, elles ajoutent une belle dose de vibrations électroniques à leur rock compact et tendu. Elles naviguent dans des eaux musicales que leur pays ignore et aborde des thèmes tabous. Leurs chansons hédonistes et militantes parlent de sexe, d’ivresse, de corruption ou de l’apathie fataliste de leurs concitoyens. Vaniala Andrianasy et Stéphanie Razakarratrimo sont natives de Tananarive et se sont rencontrées en 2010, lors d’une soirée où leurs groupes respectifs, liés au collectif de rock malgache alternatif 8DB, ont partagé la même scène. Leurs goûts musicaux, leurs désirs d’agir et d’aimer librement les ont conduits à devenir les meilleures amies du monde. No mady est le reflet de leurs complémentarités artistiques et humaines. Aidées par une énergie proche du Do It Yourself punk, ce sont les cousines des Riot GRRRl américaines des années 90 ou des très actuelles Pussy Riot russes. Accompagnées sur scène d’un batteur, les chansons saillantes et follement énergiques de No Mady frappent juste et fort.