musique
0

Francofolies de La Réunion 2018 - Jour 2/3

Les Francofolies de la Réunion sont nées de l’union entre les créateurs du célèbre festival charentais Les Francofolies de la Rochelle et ceux du Sakifo Musik Festival.

Le but principal est de diffuser la création francophone de tous les styles et de tous les horizons à un large public réunionnais.

Les Francofolies de la Réunion, 2e édition prendront place au début des vacances, du 9 au 11 mars 2018 à Saint-Pierre - Ravine Blanche.


Programme du jour :
  • 18h00 Kaloune - Scène Piton
  • 18h45 Pix’L- Scène Lagon
  • 20h00 Danakil - Scène Piton
  • 21h30 Damso - Scène Lagon
  • 23h00 Soviet Suprem - Scène Piton
  • 00h00 N’To - Scène Lagon

Tarifs : 28€ en prévente / VIP 45€


Kaloune - 18h

Passionnée par les mots depuis son plus jeune âge, la Panonnaise Judith Profil a pris son temps pour proposer une œuvre multiple, intime et riche. Comédienne, conteuse, auteure de deux recueils de poèmes en créole et en français, sa polyvalence et sa qualité d’écriture en font l’une des artistes réunionnaises actuelles les plus intéressantes. Le spectacle La fée noire, créé en 2014, prolongement scénique de Séga bondyé galé, son premier livre, a fait date. Accompagnée de son fidèle mbira, un piano à pouces utilisé lors des cérémonies rituelles au Zimbabwe, Kaloune chante avec une grâce folle la mémoire, le sacré et la féminité.



Pix’L - 18h45

Influencé à ses débuts par Cypress Hill et Eminem, Pix’L se familiarise avec la culture reggae quand il s’installe dans les Hauts de La Réunion. Fondateur du groupe Ras-K avec son dalon Mighty Lion, il se produit fréquemment sur les sound systems de l’île et commence à être diffusé en radio grâce à des titres accrocheurs tels que Alé Aou ou Work And Smoke. Dès lors son ascension est vertigineuse : 1e parties de Raggasonic & Dub Inc, prestation au Sakifo, tournées métropolitaines et antillaises, collaborations avec Kenyon, Taïro ou Blacko… Son premier album Nouveau départ confirme l’étendue de sa palette musicale et consacre l’artiste portois comme l’un des poids lourds de la nouvelle scène réunionnaise.


Danakil - 20h

Voilà plus de 15 ans que le collectif Danakil sillonne les routes du monde, construisant patiemment sa réputation scénique à grands coups de prestations incandescentes. Artisans d’un reggae francophone engagé et chargé en vibrations positives, les Franciliens sont également un modèle d’indépendance, comme en atteste la création de leur label Baco Records. Avec 5 albums studio, 3 opus dub et 2 lives, le groupe a su fédérer un public fidèle et toujours plus nombreux. Immanquable pour les amateurs de roots nouvelle génération !



Damso - 21h30

Ascension prodigieuse que celle de William Kalubi, MC belge né en République Démocratique du Congo. Repéré en 2015 par Booba, il intègre l’écurie 92i de ce dernier et signe dans la foulée sur une major. Prolifique, le Bruxellois a sorti en moins d’un an deux classiques instantanés, Batterie faible et Ipséité, déjà certifiés plusieurs fois platine. Pure trap, afro-pop, bangers électro, aucun style ne semble le rebuter et c’est cette variété qui fait sa force. Côté flow, le bonhomme est techniquement au-dessus de la moyenne, tour à tour percutant et nonchalant, ses paroles sont d’une poésie froide et sombre, contrastant souvent avec la musicalité des productions. Le nouveau boss du rap francophone, assurément.



Soviet Suprem - 23h

Sylvester Staline et John Lenine sont de retour ! Sous ces pseudonymes savoureux se cachent R.Wan, ex-chanteur des précurseurs du rap-musette Java, et Toma Feterman, pilier du groupe manouche La Caravane Passe, soit deux agitateurs scéniques de premier ordre. Ensemble, ils réhabilitent avec humour le temps de la toute-puissance soviétique dans un spectacle jubilatoire, cocktail molotov de rap, d’electro et de musique tzigane. Ces stakhanovistes de la scène n’ont rien laissé au hasard : costumes ad hoc, discours martiaux, imagerie communiste… la propagande fonctionne à plein ! Après l’EP Bolchoï et l’album L’Internationale, ils nous présenteront leur dernier manifeste d’agitprop, à paraître en début d’année.



N’To - 00h

La palette musicale de N’To impressionne par sa diversité de couleurs : swing daes années 30, rock psychédélique 70’s, jazz, hip-hop, musique classique, trip-hop… toutes ces esthétiques nourrissent ses sets à dominante techno, aux rythmiques travaillées et à la musicalité brute. Fondateur avec ses amis Worakls et Joachim Pastor de la structure Hungry Music, Anthony Favier enchaîne depuis près de 10 ans singles et maxis qui rencontrent un écho très favorable dans le milieu electro et désormais au-delà. Acclamé par le public et la critique, son live mêle allègrement acoustique et électronique grâce à l’apport d’un percussionniste (batterie, marimba et vibraphone) pour un résultat époustouflant.


Textes de présentation : Francofolies de La Réunion