magazine
0

Real cool time

Finie la semaine. Avant de replonger dans le train-train du boulot bouchons dodo, c’est le moment de faire péter un peu la baraque. Rock à l’honneur du côté de St Paul.

L’association Ravine des Roques et partenaires présentent la 2e édition du « Maudit Tangue Picture Show ». Le concept ? Une soirée qui démarre par la projection d’un film sur le thème du rock (à Lespas) et qui se poursuit (à La Cerise) par un concert, rock aussi, évidemment.

« Le film : Gimme Danger »

« Apparu pour la première fois à Ann Arbor, Michigan, au cours d’une révolution contre-culturelle, le style de rock’n’roll puissant et agressif des Stooges a fait l’effet d’une bombe dans le paysage musical de la fin des années 60. Soufflant le public avec un mélange de rock, de blues, de R&B et de free jazz, le groupe au sein duquel débute Iggy Pop posa les fondations de ce que l’on appellerait plus tard le punk et le rock alternatif  ».

« Par-delà le temps, la défonce et la mort »

Le documentaire de Jim Jarmusch relate le destin du groupe furibard d’Iggy Pop avant la gloire solo. Cette précision est importante, car c’est bien l’idée du groupe qui l’intéresse d’abord : la recherche d’un fragile équilibre entre la création collective et l’amitié, commune à une certaine pratique du rock et du cinéma. Sur ce point, Gimme Danger est une ode à la fidélité amicale par-delà le temps, la défonce et la mort. Entre urgence et intensité, le film retrace le contexte dans lequel les Stooges ont émergé musicalement, culturellement, politiquement, historiquement et quelles ont été leurs inspirations et les raisons de leurs premiers défis commerciaux, jusqu’à leur arrivée au Panthéon du rock.

« Je ne veux pas être un punk. Je veux juste être »

Tout est dit. Pour la trentenaire que je suis, Iggy et les Stooges c’est un peu la famille, perchés qu’ils sont sur la branche de ceux qui ont fracassé l’ordre établi à grands coups de gratte. On ne sait pas ce qui se passe : à l’écoute, on dirait parfois une répète, avec cette impression que les types ne jouent rien, dans un grand bazar bruyant et déstructuré… et pourtant. Ils tiennent l’affaire et savent bien ce qu’ils font, les tontons. C’est leur démarche intellectuelle et artistique profonde qui a marqué l’histoire.

Après la projection du film, rendez-vous à La cerise sur le chapeau pour un concert dans le ton avec deux groupes : Pluto Crevé et Le Prince Harry.

Pluto Crevé

Lulu, Marko, Julien et JL aiment jouer vite. Influencés par Dead Kennedys, Rancid ou Disfear, ils envoient un rock’n’roll puissant aux textes sarcastiques. Prévoir montée de température et lâchage de gros son.

Le Prince Harry

« Les mecs du Prince Harry sont sales, mal peignés, infréquentables, mais ils couchent en dextérité et en énergie n’importe quelle pignole du Conservatoire » [Noisey]. Le duo de Liège au langage fleuri se compose de Lio au chant, à la guitare et aux claviers, et Snon à la basse, aux claviers et aux machines. Leurs influences sont multiples : synth-punk, electro, garage, cold wave, punk-rock... Leur style hétéroclite attire un public « pas clairement défini ». Précision : « c’est sûr que de passer d’un morceau punk à un morceau techno ça ramène de tout ». Mise en garde : peut provoquer dans certains cas des « transes épileptiques, renversages de bières et autres décérébrations irrémédiables ».

Public pas défini, te voilà prévenu.

Lalou


  • Soirée | Maudit Tangue Picture Show
  • Samedi 3 mars 18h | Léspas Culturel Leconte de Lisle | St Paul | 6€ (projection + concerts)
  • Samedi 3 mars 21h | La Cerise | St Paul | 3€ (concerts seuls)