magazine
0

Festival du Film Italien

7ème édition

Pour cette 7ème édition du festival porté par l’Association Ciao Réunion, c’est une sélection de 9 films italiens en VOST, qui sera présentée au public réunionnais.

L’objectif principal de cet événement culturel est de réunir, autour de ce festival, non seulement les Italiens résidents de l’Île mais aussi les cinéphiles et les amoureux de la culture italienne ou toute personne curieuse de la découvrir.

L’action du festival du film italien à La Réunion se fonde sur différentes valeurs :

- Une valeur culturelle : faire découvrir la culture italienne à travers la projection de films de diverses catégories (drame, comédies, etc.) et de diverses époques.
- Une valeur artistique : valorisation du 7ème art italien et de ses spécificités.
- Une valeur sociale et conviviale : La Réunion étant très loin de l’Italie géographiquement parlant, cet événement est une occasion unique, notamment pour les Réunionnais n’ayant encore jamais eu l’opportunité de visiter ce merveilleux pays, de le découvrir à travers ces films et les débats qui suivront chaque projection, et d’échanger entre adhérents et sympathisants autour du verre de l’amitié.


Les Projections

Jeudi 18 avril
Golden door (Nuovomondo) de Emmanuele CRIALESE - 2006

Début du XXème siècle. Dans un coin perdu de la campagne sicilienne, vit une famille de paysans qui s’échinent sur le même lopin de terre depuis des générations. Ils mènent une existence en harmonie avec la nature et cohabitent avec les esprits de leurs défunts. La monotonie de leur vie quotidienne est interrompue par des récits du Nouveau Monde, de leurs habitants et des innombrables richesses de cet Eden...

Salvatore décide de vendre tous ses biens : sa terre, sa maison, son bétail pour partir avec ses enfants et sa mère âgée, mener une vie meilleure de l’autre côté de l’océan. Mais pour devenir citoyen du Nouveau Monde, il faut mourir et renaître un peu. Il faut abandonner les traditions séculaires et les vieilles croyances de sa terre, il faut être sain de corps et d’esprit, savoir obéir et jurer fidélité si l’on veut franchir "La Porte d’Or".


Vendredi 19 avril
Une famille italienne (A casa tutti bene) de Gabriele MUCCINO - 2018

Une famille italienne se réunit sur une petite île pour célébrer les 50 ans de mariage de leurs aînés, Pietro et Alba. Lorsqu’un orage inattendu les surprend, tous les membres de la famille sont contraints de cohabiter pendant deux jours et deux nuits. Cette cohabitation forcée ravive bientôt les disputes oubliées et les vieux conflits, transformant l’île en véritable labyrinthe des passions.


Samedi 20 avril **
La souffleuse d’amour (Dalla vita in poi) de Gianfrancesco LAZOTTI - 2010

Rosalba aime Danilo, un jeune homme qui devra passer plusieurs années en prison. Pour alléger la souffrance de la détention, elle décide de lui écrire chaque jour une lettre, douce, passionnée et lyrique. Mais traduire ses sentiments en mots n’est pas très facile et elle fait appel à Katia, sa meilleure amie, contrainte malheureusement à vivre dans un fauteuil roulant. Katia se retrouve donc à faire “la souffleuse d’amour”, tout comme Cyrano de Bergerac. Un jeu qui se révèle très vite dangereux. Ces émotions, ces élans poétiques pensés pour Rosalba, deviennent les siens au fil du temps, tout comme les les réponses passionnées de Danilo.

Quand Rosalba et Danilo se séparent, Katia décide d’aller le rencontrer en prison pour voir à quoi ressemble l’homme dont elle s’est éprise. Comme elle n’a aucun lien de parenté avec le détenu, on ne lui accorde pas le droit de visite, cependant la volonté de Katia est plus obstinée que les réglements et à la fin la rencontre a lieu. C’est le moment le plus excitant de sa vie. D’autres rencontres suivent, difficiles et sans aucune intimité dans le parloir glacial, et à la fin Danilo s’éprend également d’elle. Les 2 décident de se marier. Toute la prison y participe. Quand le juge accorde à Danilo sa première permission pour rencontrer sa jeune épouse en dehors de la prison, Katia, avec la complicité de Rosalba, lui organise sa fugue. Naturellement, Danilo saisit l’occasion au vol mais alors qu’il s’enfuit, il comprend que la vie d’un fugitif l’éloignera de Katia, dont il est fatalement dépendant. Ainsi il décide de retourner en prison, et de remettre chaque chose à sa place.


Mardi 23 avril
Folles de joies (La pazza gioia) de Paolo VIRZI - 2016

Béatrice est une mythomane bavarde au comportement excessif. Donatella est une jeune femme tatouée, fragile et introvertie. Ces deux patientes de la Villa Biondi, une institution thérapeutique pour femmes sujettes à des troubles mentaux, se lient d’amitié. Une après-midi, elles décident de s’enfuir bien décidées à trouver un peu de bonheur dans cet asile de fous à ciel ouvert qu’est le monde des gens "sains".


Mercredi 24 avril **
Trop courte est la nuit (La notte è piccola per noi) de Gianfrancesco LAZOTTI - 2019

Une grande salle de bal, les histoires des clients qui s’entremêlent un samedi soir. Une femme attend son homme, disparu depuis des années sans explications. Un jeune homme et une femme mûre se sont donné rendez-vous en cachette. Un boxeur raté veut reconquérir la belle chanteuse du groupe. Un voleur rencontre une vieille connaissance, un maréchal de gendarmerie, heureusement distrait par une belle inconnue. Quatre professeures fêtent une promotion, mais leur snobisme irrite les serveurs et les clients. Un couple de septuagénaire jaloux, une serveuse à la réplique lente, une cartomancienne, et d’autres personnages animent encore la piste de danse.

Chacun d’eux se singularise dans la mémoire avec des caractéristiques précises et lorsque la caméra revient, chacun sait exactement comment se remettre dans la situation qui les concerne. Dans la salle de bal romaine qui sert de décor unique au film, nous voyons entrer un échantillon représentatif de notre société qui, malgré ses connotations locales, peut devenir un manifeste de la vie contemporaine sous toutes les latitudes.


Jeudi 25 avril
Indivisibles (Indivisibili) de Castelvolturno en Campanie - 2016

Viola et Daisy sont des soeurs siamoises qui chantent dans les mariages et les fêtes et, qui, grâce à leurs performances, font vivre leur famille marginale. Tout semble aller bien jusqu’à ce qu’elles découvrent qu’il est possible de les « diviser ».


Jeudi 25 avril
Pinocchio (Pinocchio) de Enzo D’ALÒ - 2013

Geppetto, un pauvre menuisier italien, fabrique dans un morceau de bois un pantin qui pleure, rit et parle comme un enfant, une marionnette qu’il nomme Pinocchio et qu’il aime comme le fils qu’il n’a pas eu.

Désobéissant et volontiers menteur, Pinocchio va se trouver entraîné dans de nombreuses aventures : il rencontrera Mangefeu, le montreur de marionnettes, le Chat et la Renarde qui se révéleront ne pas être les bons amis qu’ils prétendent. Il partira au Pays des Jouets, un endroit merveilleux où l’école n’existe pas... Car ce petit pantin a horreur du travail, se moque des bons conseils et adore faire des bêtises. Heureusement la Fée aux cheveux bleus veille sur lui.


Vendredi 26 avril
L’homme en plus (L’uomo in più) de Paolo SORRENTINO - 2001

Dans la Naples des années 80, Tony est un crooner en vogue, Antonio joueur de foot professionnel ; l’un est arrogant et égocentrique, l’autre timide et naïf. Les deux hommes sont au sommet de leur gloire... mais leurs destins vont brutalement basculer et les précipiter vers une descente aux enfers où la chute de l’un résonnera comme la rédemption de l’autre.


Samedi 27 avril
Les merveilles (Le meraviglie) de Alice ROHRWACHER - 2014

Dans un village en Ombrie, c’est la fin de l’été. Gelsomina vit avec ses parents et ses trois jeunes soeurs, dans une ferme délabrée où ils produisent du miel. Volontairement tenues à distance du monde par leur père qui en prédit la fin proche et prône un rapport privilégié à la nature, les filles grandissent en marge. Pourtant, les règles strictes qui tiennent la famille ensemble, vont être mises à mal par l’arrivée de Martin, un jeune délinquant accueilli dans le cadre d’un programme de réinsertion et par le tournage du « Village des merveilles », un jeu télévisé qui envahit la région.


  • Chaque film sera suivi d’un cocktail-débat au restaurant « Il Giardino d’Italia » animés par MM. LAZOTTI, MIRABELLA et PICARDO.
  • A l’initiative de Pierre et Marie-Noëlle NONIN, adhérents de l’association, l’orchestre « Tropik Harmonie », dirigé par Mr Jean-Luc TRULÈS, animera les soirées du jeudi 18 et du mardi 23 avril 2019 de 18 h 30 à 19 h 00, en pré-séance des films projetés. L’orchestre exécutera, durant sa prestation, diverses musiques de films.
  • La projection des films aura lieu au Cinéma le Plaza 79 rue Pasteur à Saint-Denis.
  • L’exposition des œuvres de l’atelier de peinture de l’association Ciao Réunion sera présentée au cinéma Le Plaza, du 18 au 27 avril 2019, de 17 h 00 à 19 h 00.