expos
0

Nature morte, Nature Vivante

Impliquée dans la valorisation de la culture réunionnaise avec la sortie de l’ouvrage "Histoires de pilons " en 2015, l’artiste photographe Marie Manecy termine deux ans de résidence artistique en territoire scolaire à Saint Louis avec 8 classes du CE1 à la sixième et plus de 200 élèves autour des fruits et légumes peï, produits en agriculture raisonnée ou biologique. Après « Ma terre Ma boutik » en 2018 qui présentait une série de natures mortes en clair-obscur et d’histoires sonores, “Nature morte, Nature vivante” propose en 2019 un travail sur l’autoportrait et la décomposition du mouvement. La résidence en territoire scolaire s’ancre cette année sur trois établissements du CM2 à la sixième à la Rivière Saint Louis : l’école Ambroise Vollard, l’école et le collège Hégésippe Hoarau. Le projet explore les mémoires sensorielles, l’appropriation des sensations du corps et l’énergie issue de ces aliments. Au-delà il aborde l’intuition et la valorisation de l’image de soi. De la nature morte à la nature vivante, le passage se fait en imaginant des recettes de smoothies pour expérimenter différentes saveurs, en les goûtant et en se laissant aller à l’exploration dans le mouvement de ce ressenti gustatif. L’exercice demande un lâcher-prise. L’expression corporelle est captée par l’appareil qui la décompose, en jouant notamment sur l’effet stroboscopique. Les plans se confondent, le sujet est multiple comme autant d’états ressentis, la perception est troublée, frôlant l’imaginaire. Le dernier volet amène les plus jeunes au retour au réel, chez un agriculteur pour en comprendre ses motivations et valeurs et développer un lien à la terre. Sont visibles dans l’exposition, une rétrospective des travaux des deux ans, avec photo et vidéo et son. Toutes les infos : ICI Page Fb de Marie Manecy : ICI Insta par : LÀ

photos de sorties