Les tapuscrits et objets personnels de Gérard de Villiers dispersés aux enchères

© afp.com - FRANCOIS GUILLOT

Les tapuscrits et objets personnels du romancier Gérard de Villiers, créateur de la série SAS, ont été modestement dispersés aux enchères lundi soir, a-t-on appris mardi auprès de la maison de ventes.

La vente au cours de laquelle étaient proposés 180 tapuscrits (textes dactylographiés), objets et archives de l'écrivain disparu en octobre 2013 a rapporté un peu plus de 50.000 euros, a précisé la maison Cornette de Saint Cyr.

Le tapuscrit de "La liste Hariri", le 181e volume de la collection SAS, a été adjugé pour 1.480 euros. Les autres tapuscrits (estimés entre 300 et 500 euros) ont été vendus en moyenne autour de 400 euros.

Également mis à l'encan, le bureau de l'écrivain (estimé entre 800 et 1.000 euros) est parti à 850 euros.

Gérard de Villiers, écrivain populaire, a signé 200 volumes des aventures de Son Altesse Sérénissime (SAS), alias Malko Linge, aristocrate autrichien désargenté et agent de la CIA. Cette série, mêlant actualité internationale et érotisme, s'est écoulée à plus de 100 millions d'exemplaires entre 1965 (année de sortie du premier volume de la série, "SAS à Istanbul") et 2003 ("La vengeance du Kremlin").

L'écrivain avait souhaité que la saga SAS, une série reconnaissable par ses couvertures noires avec la photo d'une femme dénudée, arme à la main, s'arrête après sa disparition.

mots clés de l'article : enchères , littérature , édition

astro

lire l'horoscope complet