Le film "A couteaux tirés" aura une suite, toujours avec Daniel Craig

© afp.com - Chelsea Guglielmino

Fort de son succès, le film "A couteaux tirés" va donner lieu à une suite, toujours avec Daniel Craig dans le rôle du détective, a annoncé à l’AFP son créateur.

Clin d'oeil à Agatha Christie, "A couteaux tirés" met en scène l'assassinat d'un célèbre auteur de polars, le soir de ses 85 ans, et l'enquête qui s'ensuit, pleine de faux-semblants.

Le film de Rian Johnson -- rendu célèbre par son audacieux épisode 8 de la saga Star Wars, "Les Derniers Jedi", qui avait divisé les fans et la critique -- a dépassé mardi les 300 millions de dollars de recettes dans le monde, pour un budget de 40 millions.

"J'ai toujours eu derrière la tête l'idée que si ce film-là marchait pas mal, ce serait amusant d'en faire d'autres", a déclaré le réalisateur américain à l'AFP.

Le succès du film l'a porté jusqu'aux nominations des Oscars dans la catégorie du meilleur scénario original -- il a perdu dimanche soir face à "Parasite" -- et les studios Lionsgate ont confirmé qu'une suite était programmée.

"Ce sera plutôt une nouvelle affaire, une nouvelle série de suspects, un autre genre d'énigme, mais le personnage de Daniel, Benoît Blanc, sera là pour la résoudre", explique Rian Johnson.

Le premier épisode alignait un casting impressionnant avec Chris Evans ("Captain America"), Jamie Lee Curtis et la future James Bond girl Ana de Armas, mais on ignore encore qui les remplacera pour la suite.

Rian Johnson dit avoir eu l'idée de "A couteaux tirés" voici déjà environ dix ans, mais le projet avait été interrompu par "Les Derniers Jedi", sorti en 2017, mais dont la préparation et le tournage se sont étendus sur quatre longues années.

"J'ai adoré travaillé sur Star Wars" mais après ça, l'idée d'un film "que nous pouvions faire rapidement, juste en s'amusant avec des acteurs qui discutent dans des pièces lambrissées" était "très séduisante", a-t-il dit.

Rian Johnson reste théoriquement lié à une future trilogie dans l'univers de Star Wars, annoncée en 2017, malgré les rumeurs sur son annulation après les critiques virulentes des fans contre "Les Derniers Jedi".

"J'ai toujours de très bonnes relations avec Lucasfilm, et rien n'a été annoncé", souligne le cinéaste.

mots clés de l'article : film , US , entertainment , Johnson