Coronavirus : Goldman chante pour les soignants et les travailleurs

© afp.com - PATRICK HERTZOG

Jean-Jacques Goldman sort de sa réserve dans une vidéo-hommage aux soignants et travailleurs de terrain en plein coronavirus, les paroles de son tube "Il changeait la vie" devenant "Ils sauvent des vies".

Ce message musical est rapidement devenu viral. Le Président de la République Emmanuel Macron a ainsi retweeté le message "Merci Jean-Jacques Goldman" posté par le violoncelliste Gautier Capuçon (Renaud, violoniste, est son frère).

Le compte Twitter de la Gendarmerie nationale s'est lui aussi félicité que la star, si discrète ces dernières années, "donne de la voix pour remercier les services mobilisés durant le Covid-19".

"J'ai eu des frissons en découvrant cette vidéo", a tweeté le chanteur Christophe Willem, tandis que Benoît Hamon, candidat du PS à la dernière présidentielle, a également aimé sur les réseaux sociaux le clip de celui qui est toujours la personnalité préférée des français en dépit de la diète médiatique qu'il s'impose depuis plusieurs années.

Il faut dire que ce clip est un petit évènement, puisque l'auteur de "Je te donne", 68 ans, n'a plus chanté en solo depuis 2002.

L'auteur d'"Il suffira d'un signe" a envoyé cette vidéo faite maison à une amie productrice des artistes membres des Enfoirés, pour qu'elle l'a partage avec la troupe des Restos du Coeur, a indiqué Le Parisien. Et la chanteuse Nolwenn Leroy l'a ainsi postée sur son compte Instagram.

Face caméra, lunettes sur le nez, t-shirt rouge sous chemise bleue, Goldman chante sur la musique originale du single sorti en 1988, paru la première fois en 1987 sur l'album "Entre gris clair et gris foncé". Les paroles ont été remises au goût du jour: "Et loin des beaux discours, des grandes théories, à leur tâche, chaque jour, sans même attendre un merci, ils sauvent des vies".

Dans cette nouvelle version, il s'adresse d'abord aux "docteurs, brancardiers, aides-soignants, infirmiers" mais aussi ensuite aux "agents de sécurité", ou encore aux "caissières, éboueurs, routiers, facteurs, paysans", etc, soit tous ceux qui continuent à travailler pendant la pandémie.

A la fin de ce titre de 2 minutes 39 secondes, il remercie aussi en parlant les "boulangers, politiques", "cheminots, militaires, ambulances, taxis", etc. Et de conclure, ému: "les chercheurs vont trouver, mais ils ont besoin de nous tous, alors soyez prudents".

Les initiatives du monde musical se multiplient en faveur du personnel soignant. Calogero a ainsi enregistré un nouveau titre "On fait comme si", qui sera disponible ce jeudi et dont les "droits et les recettes" seront reversés "au personnel soignant", comme il l'a annoncé sur son compte Facebook.

mots clés de l'article : musique , santé , épidémie , virus , célébrités