Beto O’Rourke lance sa campagne au pas de course dans l’Iowa

© afp.com - STEPHEN MATUREN

La foulée légère, le buste droit, Beto O’Rourke a lancé sa campagne présidentielle au pas de course dans l’Iowa en courant samedi un 5 km. De quoi conforter son image de jeune quadra dynamique et accentuer le contraste avec ses concurrents démocrates plus âgés.

Le Texan de 46 ans, qui s'est lancé cette semaine dans la longue course à la Maison Blanche pour 2020, en a disputé une autre nettement plus courte et sans doute semée de beaucoup moins d'embuches à North Liberty, près d'Iowa City. L'AFP a tenté de le suivre.

"Ce serait pas le mec qui est candidat à la présidentielle?" L'attroupement de journalistes autour de l'étoile montante démocrate, coqueluche des médias américains, intrigue sur la ligne de départ.

Tout de noir vêtu, Beto O'Rourke serre des mains et pose volontiers pour des photos avant de se faire plus solennel au moment de l'hymne américain, tourné vers le drapeau, la main sur le coeur.

Coureur de longue date --son père, Pat O'Rourke, décédé en 2001 dans un accident de vélo, était un sportif accompli--, il remonte progressivement le peloton, une fois le départ donné, en compagnie de Chuck Soat.

"Il a couru beaucoup plus vite que ce qu'il m'avait annoncé", souffle après coup cet ingénieur de 59 ans, qui a tout de même pu faire brièvement connaissance avec le candidat avant de se faire décrocher.

"Je suis sûr que beaucoup d'entre nous n'avaient jamais entendu parler de lui (...) C'était agréable de courir à ses côtés, j'aurais juste aimé pouvoir tenir pendant 5 kilomètres!", dit-il.

Son premier compagnon lâché, Beto --débarrassé de son bonnet de ski vintage des jeux Olympiques de Calgary 1988-- en trouve vite un deuxième, Noah Syme, avec lequel il partage une passion pour la musique.

A un rythme de plus en plus soutenu sous un beau soleil faisant presque oublier les températures glaciales de la nuit, la conversation glisse naturellement, avec ce médecin de 32 ans originaire du Nouveau-Mexique, vers le système de santé.

"Je viens d'arriver dans l'Iowa et j'essaie de comprendre ce qui est important pour les gens ici, et je crois qu'il veut faire la même chose", raconte le jeune homme à l'arrivée.

"Il est en forme, on a parlé tout au long de la course. La santé semble être un sujet qui lui tient particulièrement à coeur (...) D'après ce qu'il a fait aujourd'hui, je pense qu'il a l'endurance nécessaire pour devenir président".

- "Tenir le rythme" -

La ligne franchie en un peu moins de 25 minutes, après avoir multiplié les encouragements auprès des autres coureurs, Beto O'Rourke, le front luisant, reprend aussitôt le fil de sa campagne de terrain, comme celle qui l'a vu échouer de justesse face au républicain Ted Cruz en novembre pour un poste de sénateur du Texas, Etat traditionnellement conservateur.

"Il n'y a pas de façon plus difficile de mener campagne", a estimé l'ancien punk-rockeur, après la ligne d'arrivée. "Sans vouloir faire d'analogie avec la course à pied, il faut tenir le rythme. C'est incroyablement énergisant. Quand je rentre à l'hôtel le soir, je repense à toutes les histoires que j'ai entendues, aux gens que j'ai rencontrés, aux endroits que j'ai découverts. C'est là que je puise mon énergie".

Sous l'oeil des caméras, le candidat coureur, qui a également pratiqué l'aviron pendant ses études, se retire alors, encore dans sa tenue de sport, pour se glisser lui-même derrière le volant de sa voiture de location.

La veille, l'un de ses concurrents pour les primaires démocrates, Bernie Sanders, 77 ans, a dû se faire poser sept points de suture après avoir glissé dans sa douche.

mots clés de l'article : élections , politique , USA

astro

bélier

William Shatner né(e) le 22 mars

Sous l’influence de Jupiter, vous bénéficiez d’une très grande forme.

lire l'horoscope complet