Rythmique solide, harmonies vocales superbes, la joyeuse bande de Saint-André apporte une touche de modernité bienvenue au genre, s’éloignant de sa connotation contestataire originelle. Si les membres du groupe se sont rencontrés lors de servis kabaré, c’est au conservatoire qu’ils ont perfectionné leur pratique instrumentale. Le quintette a essaimé la bonne parole maloya aux quatre coins du monde (Australie, Allemagne, Zanzibar) en proposant un spectacle total où les chorégraphies millimétrées le disputent au jeu scénique impeccable.

On vous a sélectionné le meilleur :

Le 09/03 à 20h00 au festival des Francofolies