Albert Dupontel

Albert Dupontel

Enfant agité, il s’épanouit notamment dans le sport et poursuit des études de médecine après le baccalauréat. Ces études, pourtant brillantes, peinent à le combler et le pousse à quitter l’internat pour suivre des cours de théâtre. Il perce en 1990 avec une série de sketches pour Canal+, Les Sales Histoires, et son premier one-man-show, puis se fait remarquer par Patrick Sébastien, qui l’invite dans son émission et le fait connaître auprès du grand public. Dupontel devient alors l’un des humoristes français les plus populaires, lui permettant de financer ses envies de cinéma. 1996 sera l’année de son explosion sur grand écran : il apparaît dans Un héros très discret de Jacques Audiard et surtout dans l’ovni Bernie, qu’il réalise et écrit lui même. Le film est salué par le public et la critique, et Dupontel affirme son personnage d’artiste intransigeant dans un cinéma français où il dénote. Il se fait ensuite surtout remarquer en tant qu’acteur, avec La Maladie de Sachs (1999), Irréversible (2002), Le Convoyeur (2004), Un long dimanche de fiançailles (2004), Deux jours à tuer (2008), Le Bruit des glaçons (2010) ou encore La Proie (2011). Depuis Bernie, ses propres films continuent d’affirmer son identité, sans connaître le même succès : Le Créateur (1999), Enfermés dehors (2006) et Le Villain (2009). Avec son humour noir et ses pitchs barrés, Albert Dupontel est en marge du cinéma français traditionnel mais est néanmoins parvenu à se frayer une place, notamment aux côtés de ses compagnons de route Benoit Délépine et Gustave Kervern, qui lui confie un rôle d’outsider dans la comédie punk Le Grand soir (2012), aux côtés de Benoit Poelvoorde. En 2013, il signe 9 mois ferme, son cinquième long-métrage, avec Sandrine Kiberlain dans la robe d’une juge découvrant qu’elle est enceinte d’un dangereux criminel (joué par lui-même), alors qu’elle ne se souvient de rien. Le film enregistre plus de 2 millions d’entrées en France et reçoit de nombreux prix (César du Meilleur scénario original, Globe de cristal du Meilleur film), devenant le plus gros succès du réalisateur depuis ses débuts en 1996. Deux ans plus tard, il délaisse sa caméra pour jouer sous la direction de Denis Dercourt dans En équilibre, où il campe un ancien cascadeur équestre devenu handicapé, et donne la réplique à Bouli Lanners dans la comédie dramatique belge Les Premiers, les Derniers. Filmographie : Acteur 1988 : Encore de Paul Vecchiali 1988 : La Bande des quatre de Jacques Rivette 1989 : La Nuit du doute de Cheikh Djemai 1993 : Chacun pour toi de Jean-Michel Ribes 1994 : Giorgino de Laurent Boutonnat 1996 : Un héros très discret de Jacques Audiard 1996 : Bernie d’Albert Dupontel 1998 : Serial Lover de James Huth 1999 : La Maladie de Sachs de Michel Deville 1999 : Du bleu jusqu’en Amérique de Sarah Lévy 1999 : Le Créateur d’Albert Dupontel 2000 : Les Acteurs de Bertrand Blier 2001 : L’Origine du monde de Jérôme Enrico 2002 : Petites misères de Philippe Boon et Laurent Brandenbourger 2002 : Irréversible de Gaspar Noé 2002 : Monique : toujours contente de Valérie Guignabodet 2003 : Les Clefs de bagnole de Laurent Baffie 2004 : Le Convoyeur de Nicolas Boukhrief 2004 : Un long dimanche de fiançailles de Jean-Pierre Jeunet 2006 : Fauteuils d’orchestre de Danièle Thompson 2006 : Enfermés dehors d’Albert Dupontel 2006 : Avida de Benoît Delépine et Gustave Kervern 2006 : Président de Lionel Delplanque 2007 : Jacquou le croquant de Laurent Boutonnat 2007 : Odette Toulemonde d’Éric-Emmanuel Schmitt 2007 : Chrysalis de Julien Leclercq 2007 : L’Ennemi intime de Florent Emilio Siri 2007 : Louise-Michel de Gustave Kervern et Benoît Delépine 2008 : Paris de Cédric Klapisch 2008 : Deux jours à tuer de Jean Becker 2009 : Le Vilain d’Albert Dupontel 2010 : Le Bruit des glaçons de Bertrand Blier 2011 : La Proie d’Éric Valette 2011 : La Brindille d’Emmanuelle Millet 2012 : Le Grand Soir de Gustave Kervern et Benoît Delépine 2013 : Neuf mois ferme d’Albert Dupontel 2015 : En équilibre de Denis Dercourt 2015 : Les Premiers, les Derniers de Bouli Lanners Réalisateur 1996 : Bernie 1999 : Le Créateur 2006 : Enfermés dehors 2009 : Le Vilain 2013 : 9 mois ferme Récompenses : 1998 : Grand prix du meilleur film pour Bernie au Festival international du film fantastique de Yubari 2007 : Chevalier des Arts et des Lettres 2007 : Prix du Meilleur acteur pour L’Ennemi intime au Festival international du film du Caire 2013 : Prix Henri Jeanson 2014 : Étoiles d’or de la presse du cinéma français du Meilleur scénario pour 9 mois ferme 2014 : César du Meilleur scénario original pour 9 mois ferme 2014 : Globe de cristal du Meilleur film pour 9 mois ferme