Terminator 6 : un film à plus de 160 millions de dollars selon Schwarzenegger 6 mars 2019

L’interprète du mythique Terminator s’est confié sur le sixième volet des aventures de son personnage, dévoilant l’impressionnant budget qui lui est consacré.

"Terminator : Dark Fate", en salle le 23 octobre 2019, verra Linda Hamilton se glisser à nouveau dans la peau de Sarah Connor. En effet, dans ce nouvel opus [LINK url="https://cineday.orange.fr/actu-cine/terminator-genisys-emilia-clarke-quot-soulagee-quot-de-l-echec-du-film-CNT0000013mCrc.html"]Emilia Clark, à son plus grand soulagement, ne reprend pas ce rôle, puisque ce sixième film est une suite directe de "Terminator 2 : Le Jugement dernier", sorti en 1991. Au casting, on retrouvera évidemment Arnold Schwarzenegger, ainsi qu’une flopée de [LINK url="https://cineday.orange.fr/actu-cine/terminator-6-un-des-acteurs-principaux-devoile-CNT0000011fBZG.html"]petits nouveaux tels que Diego Boneta, Natalia Reyes et Mackenzie Davis. Et si le scénario reste pour l’instant mystérieux, à en croire l’interprète de Terminator, les studios ont décidé d’offrir un très beau budget à cette nouvelle aventure.

"Entre de bonnes mains"

Interviewé par le site The Arnold Fans à l’occasion de l’Arnold Sports Festival de Columbus, dans l’Ohio, l’acteur de 71 ans a dévoilé que le film avait pour l’instant un budget tournant autour des 160 à 200 millions de dollars, précisant que celui-ci était amené à augmenter puisqu’il n’est pas complétement terminé. Mais Schwarzenegger est confiant, expliquant qu’il a d’ores et déjà pu découvrir les 15 premières minutes de ce "Terminator 6", qui sont "fantastiques".

[EMBED url="http://cineday.orange.fr/bandes-annonces/terminator-2-le-jugement-dernier-bande-annonce-2-vf-1991-CNT000000NWF0y.html"]

Il en a d’ailleurs profité pour révéler que même si James Cameron est bien occupé par un autre projet, Avatar, Terminator reste "son bébé". "Il a eu des discussions très intéressantes sur la direction à donner dans certaines scènes ou à propos des dialogues et du style que devrait avoir certains personnages, ce genre de choses. Donc il y a eu une grosse collaboration entre James et Tim (Miller, le réalisateur ndlr)", a-t-il confié, et de conclure : "J’ai eu l’impression que le film était entre de très bonnes mains."

autres actualités