Maintenant on agit : le cinéma français s’engage contre les violences sexuelles 28 février 2018

Après le mouvement Time’s Up à Hollywood, de nombreuses personnalités de l’industrie du cinéma hexagonal se mobilisent contre les violences faites aux femmes en lançant le collectif Maintenant on agit, visant à soutenir les associations d’aide aux victimes de violences sexuelles.

Le monde fait face à [LINK url="https://cineday.orange.fr/actu-cine/un-projet-anti-harcelement-sexuel-lance-par-300-stars-hollywoodiennes-CNT000000URhsW.html"]une libération de la parole des femmes sans précédent depuis l’éclatement de l’affaire Weinstein. C’est désormais au tour d’actrices, réalisatrices et productrices françaises de se faire entendre grâce au mouvement Maintenant on agit, lancé en amont de la 43e cérémonie des César en association avec la Fondation des Femmes et Libération, qui publie dans son édition du 28 février 2018 un appel à agir et à donner aux associations d’aide aux victimes de violences sexuelles.

[EMBED url="http://video-streaming.orange.fr/tv/vanessa-paradis-julie-gayet-et-plusieurs-actrices-francaises-lancent-maintenantonagit-VID0000002yAov.html"]

Place à l’action

"Les femmes victimes de violence méritent que les associations qui les accompagnent aient les moyens de le faire dignement. Nous sommes inquiètes : mal accompagnées, les femmes sont vulnérables face à la justice. Il est temps d’agir", assure notamment le texte signé par des artistes tels que Anna Mouglalis, Julie Gayet, Virginie Efira ou encore Vanessa Paradis et Muriel Robin.

[LINK url="https://cineday.orange.fr/actu-cine/cesar-2018-un-ruban-blanc-pour-denoncer-les-violences-faites-aux-femmes-CNT000000YLdBy.html"]Une opération "Ruban blanc" a également été lancée par la Fondation des Femmes à l’occasion des César.

[EMBED url="https://twitter.com/Fondationfemmes/status/968741030282579968?ref_src=twsrc%5Etfw"]

Cette initiative est soutenue par l’Académie des Arts et Techniques du Cinéma qui affirme dans un communiqué que le fameux "ruban blanc, symbole de la lutte contre les violences faites aux femmes (...) sera distribué à l’entrée de la Salle Pleyel". Avant de "(rappeler) son attachement et sa solidarité dans ce combat pour le respect de toutes".

autres actualités