Les Tuche 4 : pour Olivier Baroux, tout est possible, sauf peut-être la Lune 27 novembre 2018

Bientôt un an après la sortie du troisième volet, Olivier Baroux révèle ce que le futur réserve à Jeff Tuche et sa famille.

En 2011 sortait "Les Tuche", comédie signée Olivier Baroux avec Jean-Paul Rouve et Isabelle Nanty dans les rôles-titres. Depuis, deux suites ont suivi et l’interprète de Jeff se disait le 19 novembre 2018 [LINK url="https://cineday.orange.fr/actu-cine/les-tuche-4-jean-paul-rouve-y-reflechit-deja-CNT0000019mcC6.html"]déjà prêt pour une quatrième aventure. Et visiblement, le réalisateur est lui aussi partant. "On y pense, mais la barre doit être encore plus haute. Il faut surprendre le public, pas se contenter d’envoyer Les Tuche aux sports d’hiver ou aux Baléares. Et trouver une idée originale, ça prend du temps", a ainsi confié Olivier Baroux à Télé-Loisirs lundi 26 novembre 2018.

Le pouvoir de la télévision

Alors, après les États-Unis et l’Élysée, que pourrait réserver un quatrième épisode ? Le cinéaste reste vague, mais précise tout de même que la scène où le chef de famille devient Pape n’est pas à prendre au sérieux : "Cette fin, c’est juste une blague. S’il y a une suite, elle ne repartira pas de là. Mais tout est possible avec Les Tuche. Hormis peut-être de les envoyer sur la Lune !"

Pourtant, à l’origine, le succès n’était pas au rendez-vous dans les salles de cinéma. "Lorsque le film est sorti (...) en 2011, les spectateurs n’ont pas forcément bien saisi l’univers que l’on voulait défendre", a ainsi expliqué Olivier Baroux, toujours à Télé-Loisirs. Finalement, c’est "en famille,[LINK url="https://cineday.orange.fr/actu-cine/les-films-de-cinema-passeront-bientot-plus-vite-a-la-television-CNT0000016l471.html{"] sur le petit écran", que les futurs fans de Jeff, Cathy, Mamie Suze et les autres ont découvert ce premier volet.

[EMBED url="http://cineday.orange.fr/bandes-annonces/les-tuche-3-bande-annonce-2018-CNT000000VinBy.html"]

"Une vraie chance" selon le réalisateur, qui explique : "C’est devenu un mini-phénomène. Si le film n’avait pas été diffusé sur TF1 en prime time, on n’aurait jamais fait ni le 2, ni le 3."

autres actualités