Karin Viard : "J’ai longtemps considéré jouer comme une savate" 13 novembre 2018

À l’affiche des "Chatouilles" le 14 novembre 2018, Karin Viard a accordé une interview à L’Express dans laquelle elle se confie sur son rapport à son métier d’actrice.

Très jeune, Karin Viard savait qu’elle voulait devenir actrice. Et c’est sa détermination qui lui a permis de faire carrière. "[LINK url="https://cineday.orange.fr/actu-cine/karin-viard-quot-je-n-ai-pas-fait-carriere-sur-mon-physique-quot-CNT0000015AQLB.html{"]Je n’ai pas un physique extraordinaire, je ne connaissais personne dans le milieu, mais je suis opiniâtre et passionnée. J’ai connu l’amertume et la dureté des refus, le renoncement, jamais", confie-t-elle à L’Express ce 12 novembre. L’actrice est "franche et naturelle", comme elle se décrit elle-même, et c’est donc sans langue de bois qu’elle avoue ne pas avoir toujours été juste : "J’ai longtemps considéré jouer comme une savate. Le premier film dans lequel je me trouve bien, c’est ’Haut les coeurs !’" Un film qui lui a justement valu de [LINK url="https://cineday.orange.fr/actu-cine/quiz-connaissez-vous-bien-karin-viard-CNT000000WkiGi.html"]remporter le César de Meilleure actrice en 2000.

Un film "nécessaire"

En salle dès demain dans "Les Chatouilles", Karin Viard avoue ne pas avoir peur d’interpréter des personnages compliqués : "Dans la méchanceté, il y a matière à interprétation. Ces bonnes grosses scènes sont très jouissives à jouer. Je ne suis jamais menacée par mes rôles, seulement par une mauvaise entente avec un partenaire ou un metteur en scène. Je fais confiance à ceux ou celles qui me dirigent. Au pire, je serai nulle. Ce qui n’est pas grave."

[EMBED url="http://cineday.orange.fr/bandes-annonces/les-chatouilles-bande-annonce-1-vf-2018-CNT0000013xkiO.html"]

Dans "Les Chatouilles", Karin Viard interprète la mère d’Odette, jeune femme abusée dans son enfance par le meilleur ami de ses parents, qui même face aux déclarations de sa fille veut éviter le scandale. Un film "important" et "nécessaire", pour l’actrice, qui considère qu’il "devrait être montré dans les écoles" : "Mais la difficulté est là : comment faire venir les gens dans les salles alors que le sujet peut rebuter."

autres actualités