Grâce à Dieu : la polémique "donne une image désastreuse de l’Église" selon Ozon 19 février 2019

Alors qu’un petit doute subsiste quant à la sortie de "Grâce à Dieu" mercredi 20 février 2019, François Ozon est revenu sur la polémique entourant son film sur franceinfo.

C’est demain, le 20 février, que doit sortir "Grâce à Dieu", qui traite de l’affaire Preynat, un prêtre accusé d’actes pédophiles. Ce dernier, par le biais de ses avocats, a d’ailleurs essayé de faire repousser la sortie du long-métrage à après son procès mais la justice n’a pas tranché en sa faveur. Celle-ci doit cependant encore donner sa décision concernant une autre demande de report [LINK url="https://cineday.orange.fr/actu-cine/grace-a-dieu-une-femme-jugee-dans-l-affaire-refuse-d-etre-citee-dans-le-film-CNT000001cvDjz.html"]émanant de Régine Maire, ce mardi à 17 heures. Pour autant, interrogé par franceinfo, François Ozon a une nouvelle fois [LINK url="https://cineday.orange.fr/actu-cine/grace-a-dieu-quot-serein-quot-francois-ozon-ne-croit-pas-au-report-de-son-film-CNT000001cJrrW.html"]assuré être "confiant et serein", les juges ayant vu le film, qu’il a construit du point de vue des victimes.

Une réaction de l’Église "incompréhensible"

Surtout, le cinéaste a partagé son étonnement face à l’agitation qu’a provoqué "Grâce à Dieu" ces dernières semaines : "Je ne m’attendais pas à un tel calvaire." Pour lui, la prise de position de certaines personnes au sein de l’Église dessert l’institution. "Ça donne une image désastreuse, je pense, de l’Église. C’est assez incompréhensible, mais bon : le film va sortir et c’est ça le principal", a-t-il confié.

[EMBED url="http://cineday.orange.fr/bandes-annonces/grace-a-dieu-bande-annonce-1-vf-2019-CNT000001aTKsw.html"]

Mais si certains religieux ont rejeté le long-métrage, ce n’est pas le cas de tous. Ainsi, sur le plateau des 4 vérités sur France 2 ce matin, Vincent Neymon, porte-parole adjoint de la Conférence des évêques de France, a déclaré : "Le film de François Ozon n’est pas un scandale. Nous le voyons comme une pierre de plus dans cette construction que nous avons à faire dans la lutte contre la pédophilie."

autres actualités