Cécile de France et Audrey Lamy : Rebelles est un film qui "casse des mâchoires" 13 mars 2019

À l’affiche de "Rebelles", en salle à partir du mercredi 13 mars 2019, Cécile de France et Audrey Lamy sont revenues pour AlloCiné sur le tournage du film.

Après "Les Invisibles", [LINK url="https://cineday.orange.fr/actu-cine/quot-les-invisibles-quot-le-film-qui-met-en-scene-des-femmes-sdf-CNT000001bLe7q.html"]qui suivait le parcours de femmes SDF, c’est dans "Rebelles" que l’on retrouve Audrey Lamy, un film dans lequel elle donne la réplique à Yolande Moreau et Cécile de France. Et si la perspective de jouer avec cette dernière l’a particulièrement enchantée - "Je me suis dit : ’Génial, je vais tourner avec Cécile de France !’" -, c’est aussi évidemment le scénario qui l’a convaincue de rejoindre le projet d’Allan Mauduit.

Un film à la Tarantino

"On s’est éclatées, nous, on veut tuer. Il n’y a pas de raisons que ce soit que les mecs qui fassent ça dans les films", a-t-elle confié à AlloCiné. Elle continue : "On était trop contentes d’avoir des cascades, d’avoir des flingues. Tarantino, ses nanas, elles sont fortes, elles sont modernes, c’est ce qu’il y a aussi dans le film d’Allan." Une opinion que partage Cécile de France : "Ça n’arrive pas souvent d’avoir la chance de jouer, d’être Uma Thurman dans ’Kill Bill’."

Un "[LINK url="https://cineday.orange.fr/actu-cine/audrey-lamy-rebelles-quot-un-portrait-de-femmes-d-aujourd-hui-quot-CNT000001dyzwX.html{"]portrait de femmes d’aujourd’hui" trop rare. "On n’a pas l’habitude de voir ça en France", regrette Audrey Lamy, qui explique : "Il y a vraiment cet esprit (à la Tarantino), du glamour avec ce côté très trash, ça casse des mâchoires, ça se prend des coups de pelles, il y a de la baston."

[EMBED url="http://cineday.orange.fr/bandes-annonces/rebelles-bande-annonce-1-vf-2018-CNT000001dnIOO.html"]

Le tournage s’est en tout cas si bien déroulé que les deux actrices semblent prêtes à rempiler. "On a envie de voir un ’Rebelles’ 2, non ?", lance Cécile de France en fin d’interview. Et si Audrey Lamy est d’accord avec sa collègue, elle tempère un petit peu : "On va attendre que celui-là sorte quand même..."

autres actualités