Anne Parillaud ne veut plus "faire oublier Nikita" 14 février 2018

28 ans après avoir obtenu le rôle de sa vie, la comédienne est revenue sur ce qu’il lui a apporté dans les colonnes de Version Femina.

En 1990, "Nikita" déboulait sur les écrans de cinéma et faisait d’Anne Parillaud une star. Mais depuis, l’actrice n’a jamais retrouvé [LINK url="Nikita-e114446ffad74277284f6ec21b26210d.html" class='spip_url spip_out auto' rel='nofollow external'>https://cineday.orange.fr/actu-cine/dossier-cine/10-heroines-d-action-sexy-du-grand-ecran-CNT0000004qCUg/photos/Nikita-e114446ffad74277284f6ec21b26210d.html"]un rôle aussi iconique. D’ailleurs, près de trois décennies plus tard, on lui en parle encore. Et si elle ne regrette pas d’avoir tourné dans le film de Luc Besson, son compagnon à l’époque, elle n’a pas que des bons souvenirs de l’expérience. "Bien sûr, ’Nikita’ a été une chance phénoménale, un passeport qui m’a permis de jouer dans des films pointus aux États-Unis. Mais si cela a pu susciter de l’inspiration, cela a aussi pu en tuer", assure-t-elle ainsi. Et de préciser cependant : "Il ne s’agit plus de faire oublier Nikita, plutôt de la compléter, la défier."

Un autre rôle culte sur les planches

Si elle sera donc toujours associée à l’assassine, Anne Parillaud se glisse en ce moment dans la peau d’un [LINK url="https://cineday.orange.fr/actu-cine/jeanne-moreau-a-refuse-le-role-de-mrs-robinson-dans-le-laureat-CNT000000WOiRF.html"]autre personnage mythique du septième art, Mrs.Robinson, dans une version théâtrale du "Lauréat" au théâtre Montparnasse à Paris. Toujours auprès de Version Femina, l’artiste a évoqué le film de Mike Nichols. "La performance d’Anne Bancroft est mythique, c’est vrai. Je n’ai pas voulu revoir le long-métrage pour ne pas m’inhiber ou faire dans la copie", explique-t-elle.

[EMBED url="Nikita-bande-annonce-VID0000001GxZ5.html" class='spip_url spip_out auto' rel='nofollow external'>http://video-streaming.orange.fr/autres/Nikita-bande-annonce-VID0000001GxZ5.html"]

Et de préciser : "Je voulais être disponible pour le metteur en scène qui allait m’emmener sur un terrain légèrement différent. Mais plus tard, cela m’intéressera de voir ce que j’ai eu en commun avec elle."

autres actualités