gémeaux du 21 mai au 21 juin

horoscope du lundi 22 octobre 2018 sainte Elodie, saint Salomé

Chahnour Vaghinag Aznavourian né(e) le 22 mai

Son père, ancien baryton et fils d’un ancien cuisinier du Tsar Nicolas II, ouvre un petit restaurant arménien rue de la Huchette à Paris où il chante pour les exilés d’Europe de l’Est. Avec sa femme, comédienne, ils élèvent leurs deux enfants. C’est dans un milieu artistique que baigne Charles Aznavour dès son plus jeune âge, et qui lui donnera le goût de la comédie et de la musique. En 1933, le garçon qui rêve de devenir acteur, s’inscrit à l’école du Spectacle, et commence très vite à faire de la figuration et à obtenir des petits rôles au cinéma et au théâtre. En 1941, il fait la rencontre de Pierre Roche, avec qui il va former le duo Roche et Aznavour, et écumer les cabarets de la capitale. Cinq ans plus tard, les deux amis attirent l’attention d’Édith Piaf, qui leur propose de l’accompagner en tournée en France et aux États-Unis. Profitant alors cette nouvelle notoriété, le duo Aznavour-Roche entame toute une série de concerts en Amérique du Nord, et notamment à Montréal où ils resteront plusieurs mois. En 1952, Aznavour rentre seul en France (Roche s’étant marié, est resté), et tente de débuter une carrière solo, sans trop de succès au départ. Mais il devient un compositeur de renom, et écrit pour Gilbert Bécaud, Patachou, ou encore Juliette Gréco. 1956 est enfin l’année de la consécration pour le chanteur. Il arrive à décrocher une série de concerts à l’Alhambra, où il va faire un triomphe, puis à l’Olympia, où il chante Sur ma vie, son premier succès populaire. Quatre ans plus tard, c’est Je m’voyais déjà qui lui permet d’acquérir le statut de star de la chanson populaire. Il enchaîne ensuite les succès : Tu t’laisses aller, Il faut savoir, Les comédiens, For Me Formidable, La bohème, Emmenez-moi. En parallèle, sa carrière au cinéma décolle elle-aussi. En 1958, il joue dans Les dragueurs de Jean-Pierre Mocky et dans La tête contre les murs de Georges Franju pour lequel il reçoit le prix d’interprétation masculine du cinéma français. Deux ans pus tard, c’est François Truffaut qui fait appel à lui pour Tirez sur le pianiste. Le film est acclamé à international, et permet à Aznavour d’exporter sa musique. Il commence alors une tournée mondiale de plusieurs années et vend des millions d’exemplaires de ses disques. Ses chansons seront d’ailleurs reprise par Ray Charles (La Mamma) et Fred Astaire (Les plaisirs démodés). En 1988, l’Arménie doit faire face à un terrible séisme. Charles Aznavour, qui continue à soutenir le pays d’origine de ses parents, écrit la chanson Pour toi Arménie, sur laquelle il arrive à rassembler plus de 80 artistes, et qui se hissera directement n°1 du top 50. Pour le remercier, son nom est donné en 2001 à une place d’Erevan, la capitale, et une statue lui est même érigée. Il revisite ses plus grands succès en 1998, en leur donnant une touche "jazzy" avec son disque Jazznavour. La même année, il se voit consacré artiste de variété du siècle, devant Elvis Presley, par CNN et le Times Online. Dans les années 2000, "le Grand Charles" réalise à nouveau plusieurs tournées dans le monde entier. Artiste toujours engagé, il devient également représentant permanent de l’Arménie auprès de l’ONU à Genève. En 70 ans de carrière, Charles Aznavour a composé plus de mille chansons, chanté dans sept langues différentes, joué dans plus de 80 films, et vendu plus de 100 millions d’albums à travers le monde. Il est décédé le 1er octobre 2018 à l’âge de 94 ans. Discographie : 1953 : Charles Aznavour chante... Charles Aznavour 1955 : Charles Aznavour chante Charles Aznavour, vol. 2 1956 : Charles Aznavour chante Charles Aznavour, vol. 3 1957 : Bravos du music-hall à Charles Aznavour 1958 : C’est ça 1960 : Charles Aznavour (Les deux guitares) 1961 : Charles Aznavour (Je m’voyais déjà) 1961 : Charles Aznavour (Il faut savoir) 1962 : Charles Aznavour accompagné par Burt Random et Paul Mauriat 1963 : Qui ? 1963 : La mamma 1964 : Charles Aznavour, volume 1 1964 : Charles Aznavour, volume 2 1964 : Charles Aznavour, volume 3 1964 : Charles Aznavour accompagné par Paul Mauriat et son orchestre 1965 : Aznavour 65 1966 : Charles Aznavour (La bohème) 1966 : De t’avoir aimée... 1967 : Entre deux rêves 1968 : J’aime Charles Aznavour, vol. 4 1969 : Désormais... 1971 : Non, je n’ai rien oublié 1972 : Idiote je t’aime... 1973 : Charles Aznavour raconte aux enfants... Le géant égoïste 1974 : Visages de l’amour 1975 : Hier... encore 1976 : Voilà que tu reviens 1978 : Je n’ai pas vu le temps passer... 1978 : Un enfant est né... 1980 : Autobiographie 1982 : Je fais comme si... 1982 : Une première danse/La légende de Stenka Razine 1983 : Charles chante Aznavour et Dimey 1986 : Aznavour (Embrasse-moi) 1987 : Aznavour (Je bois) 1989 : L’éveil, vol. 1 1989 : L’élan, vol. 2 1989 : L’envol, vol. 3 1991 : Aznavour 92 1994 : Toi et moi 1997 : Plus bleu... 1998 : Jazznavour 2000 : Aznavour 2000 2003 : Je voyage 2005 : Insolitement vôtre 2007 : Colore ma vie 2008 : Duos 2009 : Charles Aznavour and The Clayton Hamilton Jazz Orchestra 2011 : Aznavour toujours 2015 : Encores Filmographie : Cinéma : Adieu chérie (1945) de Raymond Bernard Une gosse sensass’ (1956)de Robert Bibal Paris Music Hall (1957) de Stany Cordier C’est arrivé à 36 chandelles (1957 ) d’Henri Diamant-Berger La Tête contre les murs (1958) de Georges Franju Oh ! Qué mambo (1959) de John Berry Les Dragueurs (1959) de Jean-Pierre Mocky Le Testament d’Orphée (1959)de Jean Cocteau Tirez sur le pianiste (1960) de François Truffaut Un taxi pour Tobrouk (1960) de Denys de La Patellière Le Passage du Rhin (1960) d’André Cayatte Les lions sont lâchés (1961) d’Henri Verneuil Horace 62 (1962) d’André Versini Les Petits Matins (1962) de Jacqueline Audry Le Diable et les Dix Commandements (1962) de Julien Duvivier Tempo di Roma (1962) de Denys de La Patellière Le Rat d’Amérique (1962) de Jean-Gabriel Albicocco Pourquoi Paris ? (1962) de Denys de La Patellière Cherchez l’idole (1963) de Michel Boisrond Les Vierges (1964) de Jean-Pierre Mocky La Métamorphose des cloportes (1965) de Pierre Granier-Deferre Le facteur s’en va-t-en guerre (1966) de Claude Bernard-Aubert Caroline chérie (1968) de Denys de La Patellière Candy (1968) de Christian Marquand Le Temps des loups (1969) de Sergio Gobbi The Games (1970) de Michael Winner Un beau monstre (1970) de Sergio Gobbi Les Derniers Aventuriers (1970) de Lewis Gilbert La Part des lions (1971) de Jean Larriaga Les Intrus (1972) de Sergio Gobbi The Blockhaus (1973) de Clive Rees Dix petits nègres (1974) de Peter Collinson Folies bourgeoises (1975) de Claude Chabrol Intervention Delta (1976) de Douglas Hickox Le Tambour (1979) de Volker Schlöndorff Qu’est-ce qui fait courir David ? (1981) d’Élie Chouraqui La Montagne magique (1982) de Hans W. Geissendörfer Les Fantômes du chapelier (1982) de Claude Chabrol Édith et Marcel (1982) de Claude Lelouch Viva la vie (1983) de Claude Lelouch Yiddish Connection (1986) de Paul Boujenah Mangeclous (1988) de Moshé Mizrahi Il Maestro (1989) de Marion Hänsel Les Années campagne (1991) de Philippe Leriche Pondichery, dernier comptoir des Indes (1996) de Bernard Favre Le Comédien (1996) de Christian de Chalonge La Vérité sur Charlie (2001) de Jonathan Demme Ararat (2002) de Atom Egoyan Ennemis publics (2004) de Karim Abbou Emmenez-moi (2005) de Edmond Bensimon Mon colonel (2006) de Laurent Herbiet Là-haut (2009) : voix Télévision : 1984 : Le Paria 1989-1992 : Le Chinois 1994 - 1999 : Les Baldi Les Mômes (1999) de David Pharao Judicaël (2000) de Claude d’Anna Angelina (2001) de Claude d’Anna Passage du Bac (2001) de David Pharao Le Père Goriot (2004) de Jean-Daniel Verhaeghe L’Habit ne fait pas le moine (2013) de Sandrine Veysset Récompenses : 1959 : Prix d’interprétation de l’Académie du cinéma français pour son rôle dans La Tête contre les murs de Georges Franju 1964 : Premier prix de la Chanson française au Japon pour La Mamma 1969 : Prix de la Société américaine des auteurs-compositeurs 1969 : Médaille de Vermeil de la Ville de Paris 1971 : Lion d’or de la Mostra de Venise pour la version italienne de la chanson du film Mourir d’aimer 1985 : Grand prix national des Arts et Lettres 1995 : Grande médaille de la chanson française 1995 : Ambassadeur itinérant d’Arménie auprès de l’Unesco 1996 : Intronisé au Songwriters Hall of Fame 1997 : César d’honneur 1997 : Victoire de la musique de l’artiste interprète masculin 1998 : Artiste de variétés du siècle, décerné par le magazine Time 2002 : Nommé citoyen d’honneur de la ville de Montréal (Canada) 2003 : "Sceau d’or" de la Cinémathèque yougoslave de Belgrade (Serbie) 2004 : Nommé commandeur de la Légion d’honneur 2004 : Nommé officier de l’Ordre de Léopold (Belgique) 2004 : Nommé héros national de l’Arménie 2005 : Nommé citoyen d’honneur de Cannes, Palme d’or de la ville 2006 : Honoré lors du 30e Festival international du film du Caire 2008 : Officier de l’ordre du Canada à titre honorifique 2009 : Doctorat honorifique de l’Université de Montréal 2009 : Officier de l’Ordre national du Québec 2009 : Ambassadeur d’Arménie en Suisse 2010 : Victoire de la musique d’honneur pour l’ensemble de sa carrière

plus de people

amour

Facilitez l’instauration d’un dialogue au sein de votre famille. Fixez des moments réguliers où chacun pourra s’exprimer franchement.

forme & santé

Dynamique et plein de vitalité, vous finirez la journée sans fatigue aucune.

travail

Votre souci des détails vous fait passer plus de temps que prévu sur votre projet. Négociez un nouveau délai, vous en aurez besoin.
  • lundi 22 octobre 2018

    sainte Elodie

  • lever

    05h41

    coucher

    18h23