sports par Toulouse (AFP) , mercredi 17 novembre 2021 à 16:16

XV de France féminin : Chloé Jacquet comme dans un "rêve"

image description
image description

Médaillée d’argent en juillet aux Jeux olympiques de Tokyo avec l’équipe de France féminine de rugby à VII, Chloé Jacquet a fait cet automne ses débuts internationaux à XV. Un "rêve" éveillé pour la jeune joueuse de 19 ans.

"Je ne réalise pas forcément tout ce qui m'arrive. C'est vrai qu'il y a beaucoup de choses et plein d'émotions. Je ne pensais pas faire tout ça aussi vite", a-t-elle confié à l'AFP avant le troisième test automnal des Bleues samedi (15h00) à Castres contre la Nouvelle-Zélande.

"Quand j'étais petite, mon rêve était de porter un jour le maillot de l'équipe de France", a-t-elle ajouté. "La première fois, c'était avec le VII. C'est un autre rêve qui se réalise à XV. Tout s'enchaîne mais c'est ce qui me plaît aussi."

Jacquet a ainsi honoré sa première sélection avec le XV de France féminin au poste de trois-quarts centre, au sein d'un groupe rajeuni pour une large victoire contre l'Afrique du Sud (46-3).

Rapidement entrée en jeu la semaine dernière face à la Nouvelle-Zélande, à l'arrière cette fois, elle a régalé le public de Pau avec ses crochets et inscrit son premier essai chez les Bleues, victorieuses autoritaires des championnes du monde en titre (38-13).

- "Jack Jack" -

"Je suis très contente de l'avoir marqué mais je n'ai fait que concrétiser un travail collectif", a-t-elle dit après être visiblement passée sans encombre du VII au XV.

Jacquet avait déjà inscrit un essai aux JO, lors de la victoire 31-0 face au Canada, en poules sur la route d'une médaille olympique. Mais c'est vers le XV que la jeune femme, qui a découvert le rugby lors de la Coupe du monde 2007, voulait aller.

"C'est très différent dans le jeu, les repères ne sont pas du tout les mêmes sur le terrain. Mais ça se passe plutôt bien pour l'instant. Je suis bien entourée, les filles m'aident à prendre mes marques", ajoute la joueuse de Lyon.

Ses appuis et sa prise d'initiative feront le reste pour cette fan de l'Anglais Jonny Wilkinson (97 sélections entre 1998 et 2011), champion du monde en 2003.

A un an du Mondial en Nouvelle-Zélande (8 octobre-12 novembre), Chloé Jacquet, surnommée "Jack Jack" comme le bébé aux super-pouvoirs des Indestructibles, vit son rêve à fond: "C'est une chance pour moi qu'elle ait été repoussée, comme les JO. Je prends tout ce que j'ai à prendre."

mots clés de l'article : Rugby , FRA , DAM , NZL

Publicité
Publicité
Publicité

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Publicité

Liens commerciaux

Pourquoi acheter en ligne
image description Promos exclusives
image description Paiement 100% sécurisé
image description Livraison gratuite sous 72h
image description À vos cotés 24h/24
image description 14 jours pour changer d’avis