sports par Paris (AFP) , mardi 4 mai 2021 à 22:00

Vendée Globe : Beyou et Charal embarquent sur un nouveau bateau pour 2024

image description
image description

Jérémie Beyou et son sponsor Charal vont construire un nouveau bateau "volant" pour le Vendée Globe 2024, ont-ils annoncé mardi.

Grand favori du Vendée Globe 2020 où il a terminé 13e après des déboires, le navigateur et son sponsor Charal poursuivent leur aventure commune jusqu'en 2026 avec la construction d'un Charal 2.

"L’histoire avec Jérémie (Beyou) n’est pas finie, on continue pour quatre ans avec pour ambition centrale le Vendée Globe 2024. Jérémie veut y retourner, nous allons donc l'accompagner. Nous allons construire un nouveau bateau, Charal 2, plus polyvalent, pour toute mer, tout temps", a indiqué Mathieu Bigard, directeur du groupe Bigard, maison-mère de Charal.

Pour la nouvelle machine de la classe Imoca - les bateaux du Vendée Globe, soit des monocoques de 60 pieds (18,28 m de long) -, le skipper et son sponsor ont fait appel à l'architecte naval Samuel Manuard. C'est lui qui a conçu l'imoca barré par Armel Tripon, L'Occitane en Provence, qui a impressionné un grand nombre de navigateurs par son aspect innovant avec sa carène spatulée.

"Le spatulage, c’est aplanir et en même temps relever l’étrave, comme sur des skis de poudreuse. L'ergonomie et le confort sont de vrais enjeux de performance et le spatulage est assez favorable dans cet objectif-là", a relevé Manuard.

"Ce bateau a attiré tous les regards, c’est un bateau que j’ai beaucoup suivi. Il (Manuard) a ses convictions, il sait où il veut aller", a raconté Beyou, qui souhaite un nouveau bateau "pour faire face à la concurrence potentielle en 2024".

Quatre architectes ont été sollicités; Manuard a été retenu pour "son côté avant-gardiste".

Le bateau Charal 2, qui doit être mis à l'eau le 30 juin 2022, doit coûter "aux alentours de 5 à 6 millions d'euros", soit "le coût du marché", selon Mathieu Bigard.

Selon la direction du marketing de Charal, les retombées médiatiques liées au Vendée Globe, sur la période du 29 juillet 2020 au 23 février 2021, ont été évaluées "à 3,5 millions d'euros en équivalent achat d'espace publicitaire, ce qui place notre bateau en quatrième position".

"Pour Jérémie lui-même, cette valorisation se monte à 12 millions d'euros", a poursuivi la directrice du marketing, Stéphanie Bérard-Gest.

Beyou, qui a déjà pris le départ de quatre Vendée Globe, continuera de naviguer les prochains mois sur le bateau Charal 1, sorti des chantiers en août 2018 et avec lequel il a terminé 13e du dernier Vendée Globe 2020/2021. Ce voilier sera à vendre une fois le Charal 2 mis à l'eau.

mots clés de l'article : voile , FRA

Publicité
Publicité
Publicité

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Publicité

Liens commerciaux

Pourquoi acheter en ligne
image description Promos exclusives
image description Paiement 100% sécurisé
image description Livraison gratuite sous 72h
image description À vos cotés 24h/24
image description 14 jours pour changer d’avis