sports par Fayence (France) (AFP) , samedi 20 février 2021 à 21:31

Tour des Alpes-Maritimes et du Var : Woods sort du bois à Fayence

image description
image description

L’expérimenté puncheur canadien Michael Woods (Israel Start-Up Nation) a pris le pouvoir dans le Tour des Alpes-Maritimes et du Var cycliste samedi grâce à sa victoire dans la deuxième étape courue autour de Fayence (Var).

Au sommet du mur de Tourrettes-Fayence, après 168,9 kilomètres d'efforts, il a devancé le Néerlandais Bauke Mollema (Trek-Segafredo), vainqueur vendredi à Gourdon (Alpes-Maritimes), de deux secondes, soit juste de quoi le déposséder du maillot mimosa de leader. L'Equatorien Jhonatan Narvaez (Ineos Grenadiers) complète le podium du jour.

Pour espérer l'emporter samedi, il fallait remplir deux conditions: avoir du punch et être bien placé au pied de l'ultime montée, un mur d'un kilomètre à 12% de pente moyenne, avec des passages à 25%.

"Il demande un effort similaire à celui dans le mur de Huy sur la Flèche Wallonne", avait estimé Woods, 3e de la classique ardennaise en 2020, avant le départ.

Le Canadien de 34 ans a peaufiné son plan lors de la première ascension du mur, à 34 kilomètres du but. "Je me suis dit que le bon endroit pour attaquer était aux 300 mètres. Dans une montée comme ça, sur environ 200 mètres, c'est très dur de me suivre". Il a en effet lâché les favoris un à un juste après une attaque du Français Alexis Vuillermoz (Total Direct Energie, 5e).

Dimanche, la 3e et dernière étape tourne autour de Blausasc (Alpes-Maritimes) sur seulement 134,7 km mais avec l'ascension de trois cols de première catégorie dont celui de la Madone de Gorbio, à 24 kilomètres de l'arrivée. Or, treize secondes seulement séparent les dix-neuf premiers du classement général. "Ce sera une belle étape de montagne avec de belles descentes. Le terrain, plus propice aux attaques, sera à notre avantage", estime David Gaudu.

Le grimpeur breton, troisième à 7 secondes de Woods, n'est que le premier des quatre as de la Groupama-FDJ, qui peut toujours compter sur Rudy Molard (4e), Valentin Madouas (8e) et Thibaut Pinot (12e). Quant au tenant du titre, le Colombien Nairo Quintana (Arkea-Samsic, 10e), il n'a pas encore abdiqué.

mots clés de l'article : Cyclisme , CAN , FRA

Publicité
Publicité
Publicité

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Publicité

Liens commerciaux

Pourquoi acheter en ligne
image description Promos exclusives
image description Paiement 100% sécurisé
image description Livraison gratuite sous 72h
image description À vos cotés 24h/24
image description 14 jours pour changer d’avis