sports par Sassenage (France) (AFP) , lundi 14 septembre 2020 à 21:47

Tour de France : Pogacar, l’autre comète slovène

image description
image description

Deux étapes du Tour de France et une deuxième place au classement général : d’attraction, Tadej Pogacar s’est transformé en sérieux candidat au maillot jaune à Paris à moins d’une semaine de l’arrivée aux Champs-Elysées. Photographie de la comète slovène.

Le futur est déjà là. Deux ans après son succès sur le Tour de l'Avenir, Tadej Pogacar, 21 ans, tient à sa portée sa version grand format: la Grande boucle. Dont il pourrait détrôner le prince déchu Egan Bernal comme vainqueur le plus jeune de l'après-guerre.

A 40 secondes du maillot jaune slovène Primoz Roglic, "Tamau" Pogi --le petit Pogi-- continue de voir les choses en grand.

"C'est le plan", a répondu Pogacar, interrogé sur la possibilité de le voir sur la plus haute marche du podium à Paris, après sa victoire d'étape.

"La bataille pour le maillot jaune n'est pas finie, a-t-il promis lundi. Mais je ne peux pas vous dire comment nous allons la mener. Sinon, il n'y aura plus de surprise".

Les attaques tranchantes, qu'il a multipliées dans les montées finales, n'en sont plus vraiment. Son raid vers Loudenvielle dans les Pyrénées lui a permis de refaire une partie de son retard pris dans les bordures.

"Tadej a une grosse mentalité", avait apprécié, après ce numéro, son équipier et compatriote Jan Polanc.

- "Tadej ne craint personne" -

"Sur le Tour, n'importe qui aurait peur de noms comme Bernal, Valverde... et resterait dans le groupe pour voir ce qui arrive. Mais Tadej ne craint personne", décrit à l'AFP son premier entraîneur, Miha Koncilja, dans le club de ses débuts, le KD Rog à Ljubljana.

Selon lui, la façon de courir très agressive de Pogacar a été forgée dans les catégories de jeunes au pays. "Comme l'année 1998 était une génération de talents en Slovénie, toutes les courses étaient un feu d'artifice. Un d'eux attaquait, un autre contrait. C'était ça sans arrêt", décrit Miha Koncilja, toujours coach, des U17 et U19, dans le même club de la capitale.

Ami de la famille, il a d'abord donné le goût du vélo au frère, Tilen Pogacar: "Tadej faisait du foot mais vous savez comment c'est: quand le grand frère se met à un sport, l'autre veut aussi essayer."

A 9 ans, Tadej ne trouve pas de vélo à sa taille dans le club, qui après quelques mois lui en achète un. Et la taille sera longtemps un problème pour l'adolescent, aujourd'hui mesuré à 1,76 m.

"Il était beaucoup plus petit que les enfants de son âge, 10 ou 15 centimètres de moins. A 12 ou 13 ans, c'était impossible de rivaliser avec eux. ll devait lutter sans arrêt pour rester au contact des autres", raconte celui qui l'a vu exploser au plus haut niveau.

- Révélation en 2018 -

Son premier grand résultat est une troisième place au Championnat d'Europe juniors en 2016 juste après avoir remporté le Giro della Lunigiana, une course par étapes pour juniors disputée en Italie qui compte à son palmarès quelques noms: Damiano Cunego, Vincenzo Nibali et, en 2018, un certain Remco Evenepoel.

"On a compris qu'il avait vraiment quelque chose de spécial à ce moment-là. Ensuite il nous a surpris chaque année", témoigne Miha Koncilja.

Ses résultats sur la scène nationale avaient déjà attiré l'oeil de l'ancien sprinteur slovène Andrej Hauptman, médaillé de bronze surprise aux Mondiaux en 2001, qui l'a pris sous son aile.

Directeur sportif chez UAE-Emirates, c'est lui qui permet son recrutement fin 2018 au sein de cette formation et de le voir aujourd'hui en position de remporter le Tour, après son éclatante Vuelta 2019 (podium et 3 étapes).

"Sa jeunesse est un avantage, estime Miha Koncilja. Il ne ressent pas de pression et adore toujours le cyclisme. Ce n'est pas seulement son travail mais sa passion et son style de vie".

Y compris sa vie amoureuse: sa compagne Urska Zigart est aussi cycliste professionnelle et dispute en ce moment le Giro féminin.

"Je ne trouve pas où le regarder. Je vais être obligé de le visionner en différé", a déploré Tadej Pogacar. Son seul regret en ce moment.

mots clés de l'article : Cyclisme , TDF , MES , 2020 , SLO

Publicité
Publicité
Publicité

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Publicité
Pourquoi acheter en ligne
image description Promos exclusives
image description Paiement 100% sécurisé
image description Livraison gratuite sous 72h
image description À vos cotés 24h/24
image description 14 jours pour changer d’avis