sports par Toulon (AFP) , jeudi 19 novembre 2020 à 21:58

Top 14 : Nonu, dernier défi, premier trophée avec Toulon ?

image description
image description

A 38 ans, le double champion du monde néo-zélandais Ma’a Nonu s’est lancé un dernier défi en rejoignant Toulon fin octobre. Mais pour le centre, c’est surtout la dernière opportunité de remporter enfin un trophée en club.

Ma'a Nonu est l'un des noms les plus célèbre du rugby mondial. Le Néo-Zélandais a tout remporté en sélection et a grandement contribué à la suprématie des All Black entre 2008 et 2015. Dans son escarcelle: deux Coupes du monde (2011, 2015), deux Tri Nations (2008, 2010) puis trois Rugby Championships (de 2012 à 2014).

Malgré ce palmarès et ses 103 sélections au compteur, le "rock" continue de fouler les pelouses, au point de débarquer fin octobre au RCT pour compenser les blessures longue durée d'Anthony Belleau et Julien Hériteau. Plus qu'un retour dans un club qu'il connaît très bien, pour l'avoir fréquenté entre 2015 et 2018, il s'agit de terminer une histoire au goût jusqu'ici amer.

A l'époque, le centre avait justifié son départ par des problèmes personnels. "J'avais eu l'opportunité d'avoir une longue discussion avec lui avant qu'il ne parte il y a trois ans, se remémore le manager général Patrice Collazo. Il m'a expliqué pourquoi il partait et la frustration qu'il avait. Je pensais pouvoir le faire changer d'avis".

- "Ça lui manque" -

En conférence de presse jeudi, Patrice Collazo se souvenait d'un joueur "frustré" car "il n'avait pas gagné de titre avec Toulon". L'histoire se répétait. Si le champion a brillé en sélection, il n'a en effet jamais gagné en club malgré ses neuf formations différentes entre 2002 et 2015.

Il obtiendra son meilleur résultat avec une finale de Super Rugby perdue avant de s'envoler pour Toulon... où il est arrivé quelques mois trop tard, juste après le triplé européen de 2015.

Après des piges aux Blues d'Auckland et à San Diego, Nonu est de retour à Toulon. "Quand on l'a recontacté, explique Collazo, j'étais quasiment sûr qu'il allait dire oui, parce que c'est quelqu'un qui n'a pas gagné en club. Il a gagné beaucoup avec les All Black et je sais que c'est une frustration pour lui. Gagner en club, ça lui manque".

Et si certains s'interrogeaient sur son état physique, il a répondu sur le terrain. Après une semaine en quarantaine et une semaine d'entraînement, il était directement propulsé titulaire à Agen samedi. En 20 minutes, il rassurait tout le monde en lançant les deux premières actions d'essais toulonnaises. Solide par la suite, il quittait la pelouse d'Armandie un grand sourire aux lèvres après 55 minutes de jeu.

Son entraîneur l'a vu "venir à 6 heures 30 pour faire des extras" pour se "remettre en forme". "Il n'est pas à 100 %", prévient son coach qui ne s'attend pas non plus à voir "Ma'a Nonu comme quand il était champion du monde".

- Papa des trois-quarts -

Si Sergio Parisse et ses 37 printemps sont à la manoeuvre devant, Ma'a Nonu est déjà devenu un leader des lignes arrière. "Depuis deux semaines, il apporte vraiment", souligne l'arrière Gervais Cordin, de 17 ans son cadet. En plus d'être très bon au rugby, il est vraiment dans la transmission avec nous. Il apporte aussi énormément de confiance rien que par sa présence dans le groupe et dans l'équipe".

Nonu a aussi été choisi pour ce rôle de "papa des trois-quarts" comme le qualifiait son président, Bernard Lemaître, qui souhaitait ainsi aider des arrières très jeunes dans leur progression.

Samedi, à Bayonne, le colosse devra enchaîner, à la recherche d'une régularité indispensable pour décrocher un titre en fin de saison. Ce qu'il est venu chercher sur la Rade.

mots clés de l'article : Rugby , FRA , TOP , NZL

Publicité
Publicité
Publicité

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Publicité

Liens commerciaux

Pourquoi acheter en ligne
image description Promos exclusives
image description Paiement 100% sécurisé
image description Livraison gratuite sous 72h
image description À vos cotés 24h/24
image description 14 jours pour changer d’avis