sports par Toulouse (AFP) , vendredi 13 novembre 2020 à 11:09

Top 14 : Castres-Bordeaux, retrouvailles dans l’ascenseur

image description
image description

Ils montent en puissance : Castres et Bordeaux-Bègles, remis de l’épisode de Covid-19 qui a gâché leur début de saison, se retrouvent vendredi (20h45) en ouverture d’une 9e journée de Top 14 clôturée dimanche par le choc entre Clermont (2e) et Lyon (3e).

. Urios face à ses ex

Au bout d'une année 2020 rendue interminable par la pandémie, le divorce entre Castres et Christophe Urios, parti sur un échec cinglant face à Toulon qui priva le CO des barrages, semble remonter à une autre époque. Ce n'était pourtant qu'au printemps 2019, et si le truculent technicien est déjà revenu dans le Tarn pour l'emporter sur le fil (34-32) la saison dernière, ses visites à Pierre-Fabre ne pourront jamais être anecdotiques tant il a marqué les esprits avec le sacre de 2018.

Urios a très vite conquis Bordeaux avec une 1re place au moment de l'arrêt définitif du championnat pour cause de pandémie. Mais sa 2e saison avec l'UBB a moins bien commencé, perturbée d'entrée par un report (Stade Français) pour cause de Covid-19 au sein de l'effectif parisien, puis un second (Clermont) pour des cas de coronavirus parmi les Girondins. Résultat, en octobre, l'UBB a enchaîné 3 défaites en déplacement avant de se reprendre face à ses voisins mal classés, Agen et Bayonne, inscrivant la bagatelle de 114 points en deux rencontres.

La trajectoire est comparable pour Castres, dont une trentaine de joueurs a contracté le virus entre mi-septembre et mi-octobre et qui n'a pas pu jouer un seul match en un mois, envoyant à la reprise un groupe affaibli et non préparé se faire logiquement surclasser à La Rochelle (62-3). Mais le CO a bien redressé la pente depuis, obtenant deux probants résultats face à des cadors: un succès face au Racing (28-26) et un match nul à Toulouse (16-16). Après deux revers la saison dernière, les joueurs de Mauricio Reggiardo sont donc prêts pour battre enfin leur "ex".

. Toulouse dans le rouge

A l'opposé de Castres et de Bordeaux, Toulouse, privé de ses internationaux français et de Cheslin Kolbe, blessé, va moins bien depuis le début de la fenêtre internationale. A Pau (7e), l'équipe d'Ugo Mola (4e) devra de nouveau se débrouiller sans la moitié de ses meilleurs éléments pour mettre fin à une série de 3 matches sans succès qui commence à devenir gênante. La Section, qui a failli battre le Racing (24-22), n'est peut-être pas le meilleur adversaire actuel pour se relancer...

Calés entre ces deux clubs, les actuels barragistes Racing (5e) et Toulon (6e) ont pour autre point de se rendre chez les occupants de la zone rouge, Brive (13e) et Agen (14e), pour conforter leur position. Dont voudra se rapprocher Montpellier (10e), formation la plus touchée par les reports - déjà 3 ! - qui se rend également chez un "petit", Bayonne (11e).

. Nouveau test pour Clermont

D'autres retrouvailles sont prévues à Jean-Bouin, où Gonzalo Quesada et le Stade Français (9e) accueilleront dimanche le Stade Rochelais de Jules Plisson, enfant du club parisien avec lequel il a été champion de France 2015. Depuis son départ fin 2019, consécutif au fiasco Heyneke Meyer, l'ouvreur est en plein renouveau et contribue notablement au départ canon des Rochelais, nouveaux leaders après leur succès sur Clermont (19-10).

Comme souvent lorsqu'elle est battue, l'ASM n'a pas démérité mais a manqué d'efficacité à Marcel-Deflandre. Face à Lyon (3e) dimanche pour l'affiche de la journée (21h00), l'équipe de Franck Azéma aura un nouvel examen de passage pour savoir si elle peut tenir la distance.

mots clés de l'article : Rugby , FRA , TOP

Publicité
Publicité
Publicité

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Publicité

Liens commerciaux

Pourquoi acheter en ligne
image description Promos exclusives
image description Paiement 100% sécurisé
image description Livraison gratuite sous 72h
image description À vos cotés 24h/24
image description 14 jours pour changer d’avis