sports par Tokyo (AFP) , mercredi 21 juillet 2021 à 16:52

Toc toc, Tokyo : ce qui nous a frappés ce mercredi

image description
image description

Ils ne sont pas tous champions olympiques mais ils écrivent aussi l’histoire de ces JO de Tokyo.

. Histoire du jour

Brisbane: Sans aucune surprise puisque seule en lice, la ville de Brisbane a décroché l'organisation des JO d'été de 2032. La ville australienne a été élue par les membres du CIO réunis pour leur 138e session dans la capitale japonaise et succèdera à Paris, hôte des JO-2024, puis à Los Angeles, hôte de ceux de 2028. Oubliées les désignations toujours contestées et obtenues via un coûteux lobbying en coulisses puis l'ouverture d'enveloppe suivie d'embrassades ou de larmes des villes candidates. Depuis la réforme adoptée en juin 2019, le CIO entame un "dialogue ciblé" avec une ville candidate "préférentielle". Or Brisbane, bien aidée par l'influence du vice-président australien du CIO, John Coates, bénéficie de ce statut depuis février. La capitale du Queensland, déjà candidate aux JO-1992 attribués à Barcelone, promet "84% de sites existants et temporaires", un critère clé depuis que l'instance olympique a entrepris une chasse aux dépenses pharaoniques.

. Visage du jour

La Chilienne Fernanda Aguirre (taekwondo) et la Néerlandaise Candy Jacobs (Skate), testées positives au coronavirus à Tokyo, ont été les premières sportives présentes au Japon à devoir renoncer à participer aux Jeux à cause du Covid-19. Aguirre, qui venait d'Ouzbékistan où elle s'était préparée, s'est déclarée "détruite" sur les réseaux sociaux. Candy Jacobs, elle, s'est dite "accablée" par la nouvelle. "Mon aventure olympique s'arrête ici. Je me sens en bonne santé et j'ai tout fait pour éviter ce scénario, j'ai pris toutes les précautions. (...) je vais avoir besoin d'un peu de temps pour digérer ma déception. En route pour Paris-2024", a-t-elle écrit.

. Insolite du jour

Malgré le huis clos imposé par les organisateurs dans quasiment tous les sites de ces JO, et notamment à Fukushima, où a débuté le tournoi de softball, un invité a réussi à se promener dans le stade où s'est déroulé le match Japon-Australie. Mardi puis mercredi au petit matin à quelques heures de la rencontre, un ours a été aperçu errant dans le stade. "Nous n'avons pu trouver ou capturer l'ours et même s'il n'y a pas de spectateurs au stade, nous sommes en alerte et recherchons l'ours autour du site", a expliqué un porte-parole de la ville.

. Perf du jour

La Suède a réussi la première performance de choix de ces JO en écrasant les Américaines 3-0 lors de la 1re journée du tournoi de football. Les doubles championnes du monde en titre étaient pourtant invaincues depuis 44 matches (40 victoires et 4 matches nuls) et janvier 2019. Et le coup est d'autant plus rude que "Team USA" voulait prendre sa revanche face à la Suède, qui l'avait déjà battue en quart de finale des JO-2016 à Rio. Depuis l'introduction d'un tournoi féminin à Atlanta en 1996, les Américaines avaient auparavant toujours atteint la finale (quatre titres olympiques et une médaille d'argent). Entrée en jeu à la 66e minute, la star Megan Rapinoe n'a pas pu inverser la tendance.

. Photo du jour

La Japonaise Yukiko Ueno a effectué le premier geste sportif de ces Jeux olympiques en lançant la première balle lors du match de softball, version féminine du baseball aux JO. A Fukushima, les Japonaises ont battu les Australiennes (8-1) lors d'un huis clos seulement entrecoupé d'un habillage musical lors des changements de joueuses.

./ep/fbr/ebe

mots clés de l'article : 2020 , 2021 , Oly

Publicité
Publicité
Publicité

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Publicité

Liens commerciaux

Pourquoi acheter en ligne
image description Promos exclusives
image description Paiement 100% sécurisé
image description Livraison gratuite sous 72h
image description À vos cotés 24h/24
image description 14 jours pour changer d’avis