sports par Ordino (Andorre) (AFP) , vendredi 19 février 2021 à 19:34

Ski et snowboard : Haerty et les freeriders français démarrent bien en Andorre

image description
image description

La snowboardeuse française Marion Haerty a parfaitement débuté la défense de son titre en remportant vendredi en Andorre la première étape du Freeride World Tour (FWT) 2021, compétition de référence du freeride, une discipline hors-piste aussi périlleuse que spectaculaire.

La triple lauréate du circuit mondial (2017, 2019, 2020) se savait "attendue", mais elle a envoyé d'entrée un message à ses concurrentes: il faudra être forte pour la priver d'un quatrième sacre, ce qui constituerait une première sur le FWT, hommes et femmes confondues.

"Se remettre dans le bain procure chaque année un peu de stress. Mais ce doit être un bon stress, sinon je ne serais pas là", a-t-elle réagi, aussi satisfaite que soulagée, sous le soleil d'Ordino-Arcalis, station pyrénéenne dont les remontées mécaniques sont réservées cet hiver aux seuls résidents andorrans en raison de la pandémie.

Malgré cette saison pas comme les autres, la reine du snowboard freeride avait bien préparé ce premier rendez-vous en Principauté: "J'ai vraiment la forme. Même si les stations sont fermées en France, j'ai pu aller un peu en Suisse et suivre un gros programme d'entraînement physique".

Ce n'est pas superflu quand on sait à quoi sont confrontés les participants du FWT: après avoir observé d'en bas la face à dévaler, ils choisissent librement la "ligne" qu'ils vont tracer dans la poudreuse au milieu des barres rocheuses.

Ils sont jugés lors de leur unique descente sur plusieurs critères, dont la difficulté de la trajectoire choisie, la fluidité de leur glisse ou la technique des sauts et figures.

A ce petit jeu, les Français ont bien figuré dans l'ensemble en Andorre, à commencer par la jeune Juliette Willmann, deuxième sur les skis.

"J'avais vraiment envie cette année de me lâcher et de me faire plaisir. Et ç'a été exactement le cas, j'avais le sourire jusqu'aux oreilles quand je suis arrivée en bas!", a-t-elle savouré après son premier podium sur le circuit.

Le skieur Maël Ollivier a lui aussi terminé deuxième pour son baptême dans la "cour des grands".

"J'avais envie de me situer. J'ai fait le run dont j'avais envie et ça s'est très bien passé", a apprécié le "rookie" français. "C'est une énorme satisfaction et beaucoup de pression qui retombe".

Relative déception en revanche pour le snowboardeur Victor de Le Rue, lauréat du FWT 2019, seulement quatrième sur les pentes andorranes.

Initialement programmé sur cinq étapes, le circuit mondial n'en compte que trois cette année, toutes en Europe, avec l'annulation des deux premiers rendez-vous au Japon et au Canada en raison de la pandémie.

Après l'Andorre suivront l'Autriche (6-12 mars) et la finale en Suisse (20-28 mars), à Verbier, berceau du FWT considéré comme La Mecque du freeride.

mots clés de l'article : ski , FRA , snowboard , AND , freeride

Publicité
Publicité
Publicité

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Publicité

Liens commerciaux

Pourquoi acheter en ligne
image description Promos exclusives
image description Paiement 100% sécurisé
image description Livraison gratuite sous 72h
image description À vos cotés 24h/24
image description 14 jours pour changer d’avis