sports par Cortina d’Ampezzo (Italie) (AFP) , dimanche 14 février 2021 à 15:59

Ski alpin/Mondiaux : après le Super-G, l’Autrichien Kriechmayr signe un doublé avec la descente

image description
image description

L’Autrichien Vincent Kriechmayr, déjà sacré jeudi lors du super-G, a remporté dimanche la descente des championnats du monde de ski alpin à Cortina d’Ampezzo (Italie) en devançant de seulement un centième l’Allemand Andreas Sander.

Avec ce doublé en descente et en super-G, Kriechmayr égale les exploits de son compatriote Hermann Maier à Vail en 1999 et de l'Américain Bode Miller à Bormio en 2005. Lors de la précédente édition des championnats du monde en 2019 à Are (Suède), le natif de Linz, âgé de 29 ans, avait décroché l'argent en super-G et le bronze en descente.

Neuvième du super-G jeudi, Sander, 31 ans, a décroché sa première médaille lors de championnats du monde.

Leader du classement de la Coupe du monde de la spécialité, le Suisse Beat Feuz a terminé à la troisième place, à 18/100 de Kriechmayr, qui s'est élancé en premier avec le dossard N.1.

L'Italien Dominik Paris et le Suisse Marco Odermatt ont fini ex aequo au quatrième rang, à 65/100 du vainqueur, alors que l'Autrichien Matthias Mayer, deuxième de la Coupe du monde de descente, a abandonné.

Du côté des Français, Niels Allègre a réalisé une belle performance, septième à 97/100 de Kriechmayr.

"C'est ma meilleure place en descente, ce n'est pas une médaille (...) mais c'est positif pour moi", a souligné le skieur âgé de 27 ans.

Pessimiste avant la course, le vétéran Johan Clarey, 40 ans, a confirmé ses mauvaises sensations sur la piste des Dolomites en terminant en 16e position. Matthieu Bailet, qui nourrissait de grandes ambitions, s'est lui aussi manqué, à près de deux secondes et demi de Kriechmayr.

Maxence Muzaton a lui chuté rapidement mais, même s'il a été touché aux deux genoux, le Tricolore a sans doute évité le pire, grâce à une figure involontaire à 180 degrés qui lui a permis un rétablissement miraculeux à l'envers sur ses skis.

L'Allemand Romed Baumann, deuxième du Super-G jeudi, a également chuté après avoir franchi la ligne d'arrivée et s'est encastré dans les boudins de protection, avant d'en être extrait et de se relever, le nez en sang.

mots clés de l'article : ski , FRA , ita , MOND , 2021

Publicité
Publicité
Publicité

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Publicité

Liens commerciaux

Pourquoi acheter en ligne
image description Promos exclusives
image description Paiement 100% sécurisé
image description Livraison gratuite sous 72h
image description À vos cotés 24h/24
image description 14 jours pour changer d’avis