sports par Pau (AFP) , dimanche 14 novembre 2021 à 14:16

Rugby : Les Bleues sont déjà d’attaque à un an de la Coupe du monde

image description
image description

Treize essais inscrits en deux matches, dont six contre la Nouvelle-Zélande, championne du monde en titre, pour un seul encaissé samedi à Pau, des révélations et un paquet d’avants performant : le XV de France féminin s’étoffe à moins d’un an de la Coupe du monde 2022 en Nouvelle-Zélande (8 oct-12 nov 2022).

. Les arrières flambent

Contre l'Afrique du Sud (46-3), à Vannes, quatre essais avaient été inscrits par des avants (doublés d'Emeline Gros et de Safi Ndiaye). Au stade du Hameau samedi, les Bleues ont surclassé les Black Ferns (38-13) sur des offensives de leurs arrières, avec notamment un doublé de l'ailière Cyrielle Banet. Un seul des six essais est marqué par un avant, la talonneuse Agathe Sochat. Mais le "pack" a malgré tout été décisif avec quatre occasions concrétisées après des ballons portés. "Quand nos avants jouent comme ça, on arrive à avoir des espaces derrière, elles nous mettent dans l'avancée et c'est forcément plus facile", a souligné la demie d'ouverture Caroline Drouin, auteure de quatre transformations sur six.

. Les jeunes confirment

La série automnale est l'occasion de tester des jeunes. Deux des cinq néophytes utilisées face au "Boks" ont pu enrichir leur expérience à Pau. Si la pilier gauche Coco Lindelauf (20 ans) s'est frottée pendant quarante minutes au rugueux pack néo-zélandais, la trois-quarts Chloé Jacquet s'est encore davantage illustrée. Titulaire au centre contre les Sud-Africaines, la vice-championne olympique à sept (19 ans) a cette fois relevé le défi en remplaçant l'ailière Caroline Boujard, commotionnée. Replacée à l'arrière, Jacquet a fait vibrer les quelque 12.000 spectateurs par ses "tchic-tchac" et inscrit son premier essai international à quinze. Avec la centre Melissande Llorens, auteure d'un essai pour sa première cape devant les Boks, le staff a étoffé son effectif. "On ne découvre pas ces joueuses. L'opportunité d'avoir cette Coupe du monde décalé d'un an (d'octobre 2021 à octobre 2022 pour cause de pandémie) nous permet de leur donner du temps de jeu et d'enrichir ce groupe", a souligné la manager générale Annick Hayraud.

. Que vaut la Nouvelle-Zélande?

Pour son retour en Europe, la sélection quintuple championne du monde (record) a encaissé 137 points en trois matches, après déjà deux lourdes défaites face aux Anglaises, N.1 mondiales (43-12 puis 56-15). Inquiétant à onze mois du Mondial organisé sur leur sol. Certes, les Néo-Zélandaises n'avaient plus croisé d'équipe étrangère depuis deux ans en raison de la pandémie. L'équipe est aussi en reconstruction avec neuf joueuses à deux sélections ou moins dans les vingt-trois présentes à Pau. Mais les "Fougères noires" s'appuient encore sur des éléments chevronnés comme la capitaine Les Elder, la demi de mêlée Kendra Cocksedge, double championne du monde (2010, 2017), et les trois-quarts Kelly Brazier, Stacey Fluhler et Portia Woodman, sacrées championnes olympiques à sept à Tokyo durant l'été. Le sélectionneur Glenn Moore soulignait que la France, a eu "beaucoup de temps de jeu" malgré la crise sanitaire "comme l'Angleterre". Les Bleues "se sont endurcies au combat. Nous, nous n'en sommes pas encore tout à fait là, mais nous y arriverons", a ajouté le technicien.

. Test ultime face à l'Angleterre

Après trois victoires d'affilée contre la Nouvelle-Zélande depuis 2018, les Bleues doivent maintenant venir à bout de l'Angleterre, la référence mondiale et leur bête noire. Les "Red roses" ont remporté leurs neuf dernières confrontations avec les Françaises. "Elles ont aussi mis des gros scores contre les Black Ferns et cela reste l'équipe à battre", a affirmé Drouin. Le prochain match, lors du Tournoi des six nations 2022, aura valeur de gros test avant le Mondial. D'ici là, les Françaises ont l'occasion de boucler leur tournée automnale sur un sans-faute samedi à nouveau contre les Black Ferns à Castres où il s'agira de gommer l'indiscipline (15 fautes) relevée à Pau. Une piste d'amélioration.

mots clés de l'article : Rugby , WC , FRA , DAM , 2022 , NZL

Publicité
Publicité
Publicité

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Publicité

Liens commerciaux

Pourquoi acheter en ligne
image description Promos exclusives
image description Paiement 100% sécurisé
image description Livraison gratuite sous 72h
image description À vos cotés 24h/24
image description 14 jours pour changer d’avis