sports par Paris (AFP) , dimanche 6 juin 2021 à 22:10

Roland-Garros : Serena Williams éliminée en huitièmes, sa quête d’un 24e Grand Chelem s’évanouit encore

image description
image description

Serena Williams, ex-N.1 mondiale aujourd’hui 8e, a été éliminée en huitièmes de finale de Roland-Garros par la jeune Kazakhe Elena Rybakina (22e) en deux sets 6-3, 7-5 en à peine plus d’1 h 15 dimanche.

A l'approche de ses quarante ans, l'Américaine voit sa quête d'une 24e couronne en Grand Chelem, qui lui permettrait d'égaler le record absolu de titres majeurs détenu par l'Australienne Margaret Court, s'évanouir une fois de plus. A l'Open d'Australie en février dernier, elle avait calé en demi-finales.

C'était la première fois depuis 2018 que Serena Williams était parvenue à se hisser en deuxième semaine de Roland-Garros.

Si la terre battue est la surface qui lui réussit le moins bien, les forfaits (Halep, Osaka), abandon (Barty) et éliminations précoces (Sabalenka, Svitolina, Andreescu) de nombreuses joueuses du top 10 avaient considérablement dégagé le tableau féminin.

Mais, en fin d'après-midi sur le Central, la championne américaine a été étouffée par les frappes sèches de Rybakina.

Dans le premier set, la jeune Kazakhe (21 ans) a rapidement creusé l'écart 4 jeux à 1, en quinze minutes seulement. Serena est revenue à 4-3, mais Rybakina a immédiatement repris le large.

Dans le second, cette dernière a vu l'Américaine combler à deux reprises un break de retard, mais elle a su trouver les ressources pour s'emparer une nouvelle fois du service de son adversaire, blanc en prime, et conclure à sa deuxième occasion.

"Je suis très heureuse, c'était incroyable. Bien sûr que j'étais nerveuse, surtout qu'à la fin je servais moins bien", a reconnu Rybakina.

Pour son premier quart de finale en Grand Chelem, à 21 ans, elle affrontera la Russe Anastasia Pavlyuchenkova (32e).

La grande Kazakhe (1,84 m) n'a pas encore perdu la moindre manche depuis le début de la quinzaine parisienne.

Il ne reste désormais plus que deux top 10 dans le tableau féminin, Iga Swiatek, la lauréate de l'édition 2020, et Sofia Kenin, la finaliste malheureuse.

Serena Williams était arrivée à Paris avec une seule victoire sur terre battue au compteur cette saison en deux tournois (Rome et Parme). Avant la mi-mai, on ne l'avait alors plus vue sur le circuit depuis sa défaite en demi-finales de l'Open d'Australie (contre Osaka) début février.

mots clés de l'article : tennis , USA , Kaz , WTA

Publicité
Publicité
Publicité

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Publicité

Liens commerciaux

Pourquoi acheter en ligne
image description Promos exclusives
image description Paiement 100% sécurisé
image description Livraison gratuite sous 72h
image description À vos cotés 24h/24
image description 14 jours pour changer d’avis