sports par Orlando (Etats-Unis) (AFP) , dimanche 2 août 2020 à 00:11

NBA : Jimmy Butler (Heat) pas autorisé à porter un maillot sans nom

image description
image description

La star de Miami Jimmy Butler a dû changer son maillot sans inscription juste avant d’affronter Denver en NBA, pour en revêtir un autre avec son nom, tandis que son coéquipier Meyers Leonard est lui resté debout pendant l’hymne national, samedi.

Butler a été obligé de changer de maillot à la demande du corps arbitral et la rencontre a pu débuter. C'est d'ailleurs le Heat qui s'est imposé (125-105) aux dépens des Nuggets.

Alors que la NBA a autorisé les joueurs à remplacer leur patronyme par un message, dans le cadre de la lutte contre les injustices raciales et sociales, l'ailier avait souhaité ne rien afficher et s'en est expliqué juste avant la rencontre.

"J'approuve et respecte tous les messages que la ligue a choisis, mais pour moi, ne pas porter de message ni de nom revient à redevenir celui que j'étais avant. Si je n'étais pas qui je suis aujourd'hui, je ne serais pas différent de n'importe quelle autre personne de couleur", a-t-il dit.

"Je veux que ce soit ça mon message, en tant que joueur NBA. Tout le monde a les mêmes droits, quoi qu'il arrive."

Butler a salué l'élan collectif qui se produit depuis jeudi pour afficher un soutien massif à "Black Lives Matter". "C’est ce qui doit être fait. Parce que c'est ainsi que nous atteindrons notre but pour le plus grand bien."

Son coéquipier Meyers Leonard, bien que portant un t-shirt à l'effigie de "Black Lives Matter" et le mot "Equality" au dos de son maillot, est lui resté debout pendant qu'a résonné le Star Spangled Banner.

"Je soutiens vraiment BLM et j'aime et soutiens aussi l'armée, mon frère et les gens qui se sont battus pour défendre nos droits dans ce pays", a argué le pivot dont l'aîné a effectué des missions en Afghanistan avec les Marines.

"Je suis un être humain compatissant. Je ne peux pas pleinement comprendre comment notre monde, au sens propre et figuré, s'est transformé en noir et blanc. Si tu n'es pas à genoux, tu n'es pas avec nous, pourra-t-on me dire. Ce n'est pas vrai. Je continuerai par ma voix et mes actions à montrer à quel point je me soucie de tous".

Vendredi, l'entraîneur des Spurs Gregg Popovich et le joueur d'Orlando Jonathan Isaac sont également restés debout pendant l'hymne américain, tout en réaffirmant leur soutien à "Black Lives Matter".

mots clés de l'article : société , racisme , basket , minorités , NBA , USA

Publicité
Publicité
Publicité

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Publicité
Pourquoi acheter en ligne
image description Promos exclusives
image description Paiement 100% sécurisé
image description Livraison gratuite sous 72h
image description À vos cotés 24h/24
image description 14 jours pour changer d’avis