sports par Alcañiz (Espagne) (AFP) , dimanche 12 septembre 2021 à 20:09

MotoGP : victoire de Bagnaia, Quartararo, 8e, garde la tête du championnat

image description
image description

L’Italien Francesco Bagnaia (Ducati) a remporté dimanche en Aragon sa première victoire en MotoGP, le Français Fabio Quartararo (Yamaha) ne pouvant faire mieux que 8e mais conservant la tête du Championnat du monde avec une avance confortable.

Bagnaia a devancé le sextuple champion du monde espagnol Marc Marquez (Honda), les deux hommes se livrant à un somptueux duel dans les derniers tours de la course.

L'Italien se rapproche ainsi de Quartararo au championnat du monde, tout comme l'Espagnol Joan Mir (Suzuki) 3e. Mais le pilote français garde une avance de 53 points sur son rival italien alors qu'il reste cinq épreuves à disputer.

Bagnaia, parti en pole position, n'a pu se défaire de la pression de Marquez que dans les derniers mètres de la course après une erreur de l'Espagnol, sorti trop large d'un des derniers virages.

Les deux pilotes s'étaient auparavant passés et repassés sans que Bagnaia, 24 ans, ne se laisse impressionner par son adversaire qui a déjà remporté, à 28 ans, 57 victoires en MotoGP mais qui se relève d'une blessure qui l'a tenu éloigné des circuits toute la saison dernière.

"C'est beaucoup d'émotion. On a travaillé très dur pour arriver à ce résultat. Cette victoire aujourd'hui est comme une libération", a souligné "Pecco" Bagnaia.

"Ce n'était pas facile de rester devant Marc", a-t-il concédé. "Il n'est pas encore à 100% mais il est très compétitif".

- Marquez pas encore au mieux -

"Je dois toujours retrouver le meilleur niveau", a souligné pour sa part l'Espagnol, qui a déjà remporté une victoire cette saison mais ne figure qu'à la 10e place du championnat du monde.

"J'ai bien aimé la bataille mais j'étais à la limite, comme tout le monde, avec mes pneus. Mais je suis vraiment content de ce podium dans une saison difficile", s'est-il félicité, tout en ajoutant qu'il lui fallait encore "redevenir le même Marc qu'avant" sa blessure au bras droit.

Quartararo, parti 3e sur la grille de départ, a rétrogradé au classement dès les premiers tours et n'a pu faire mieux que 8e à l'arrivée.

"Dès le départ de la course je sentais que mon pneu n'allait pas et j'ai rétrogradé au classement de plus en plus. Mais je me suis battu jusqu'au bout et ça c'était positif", a jugé le pilote français, ajoutant qu'il "ne considérait pas cette course comme un désastre".

"Cela peut arriver que l'on perde quelques points et c'est la première fois depuis longtemps que cela arrive. La chose positive aujourd'hui c'est que même quand j'étais 9e j'ai continué à me battre pour décrocher le point de la 8e place", a affirmé le pilote niçois.

Le deuxième français engagé en MotoGP, Johann Zarco (Ducati-Pramac), tombe lui à la 4e place du championnat avec 137 points. Il a complètement raté sa course qu'il n'a terminé que 17e et hors des points. Il avait choisi une combinaison de pneus avant/arrière différente de ses rivaux et qui n'a de toute évidence pas fonctionné dans la chaleur du circuit aragonais.

"Cette agressivité qui nous fait rouler vite, je ne l'avais pas aujourd'hui. Je n'arrivais pas à emmener la moto là où je voulais. Mais il n'y a pas mort d'homme", a-t-il toutefois tempéré.

"Le choix du pneu avant n'explique pas totalement le manque de performance. On pensait qu'il ferait moins chaud aujourd'hui mais en fait il faisait très chaud pendant la course", a expliqué Zarco.

La prochaine course est prévue dimanche prochain sur le circuit italien de Misano qui pourrait encore réussir aux Ducati qui seront chez elles et se sont montrées très en forme tout au long du weekend.

mots clés de l'article : vitesse , moto , MOND

Publicité
Publicité
Publicité

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Publicité

Liens commerciaux

Pourquoi acheter en ligne
image description Promos exclusives
image description Paiement 100% sécurisé
image description Livraison gratuite sous 72h
image description À vos cotés 24h/24
image description 14 jours pour changer d’avis