sports par Budapest (AFP) , dimanche 6 juin 2021 à 09:41

Mondiaux de judo : Agbegnenou pour un cinquième sacre, avec un oeil sur Tokyo

image description
image description

A six semaines seulement des Jeux olympiques, les Mondiaux de judo débutent dimanche à Budapest, sans Teddy Riner mais avec une équipe de France féminine de très haut niveau emmenée par trois tenantes du titre, dont Clarisse Agbegnenou en quête d’un cinquième sacre mondial.

Plus encore peut-être que pour les autres combattants et combattantes engagés à Budapest, l'objectif N.1 d'Agbegnenou se situe à Tokyo, où la judokate française la plus titrée de l'histoire sur la scène mondiale (4 titres mondiaux et 5 européens) tentera de décrocher l'or olympique qui manque à son extraordinaire palmarès.

Mais même curieusement positionnés à proximité immédiate du rendez-vous olympique, même en l'absence de plusieurs grands noms de la discipline, ces Mondiaux hongrois, qui se disputeront en public à la Laszlo Papp Arena (jusqu'à 3.000 spectateurs autorisés par jour), ne sont pas dénués d'enjeu.

"L'objectif principal ce sont les Jeux et on a intégré ces Monde dans la préparation olympique. Mais quand tu arrives avec une équipe, l'idée c'est de claquer le maximum de médailles", a assuré en conférence de presse Larbi Benboudaoud, directeur de la haute performance et patron des Bleus.

Cette volonté est illustrée par la présence à Budapest de cinq athlètes qui doubleront Mondiaux et JO, deux chez les garçons après le forfait de Guillaume Chaine annoncé samedi (Kilian Le Blouch en -66 kg et Alexandre Iddir en -100 kg) et trois chez les filles avec Shirine Boukli en -48 kg, Madeleine Malonga en -78 kg et Agbegnenou en -63 kg.

Comme Malonga et Agbegnenou, Marie-Eve Gahié (-70 kg) défendra de son côté son titre mondial, même si la sélection pour Tokyo lui a échappé au profit de Margaux Pinot dans une catégorie où les Bleues occupent les deux premières places mondiales.

- Djalo pour le quota -

S'ils répondent donc à une logique de performance immédiate, les objectifs individuels sont tout de même forcément à lire en fonction de la proximité des JO. "Pour Shirine, l'objectif c'est la médaille pour rentrer dans les têtes de série à Tokyo", a ainsi expliqué Benboudaoud.

Arrivée comme une balle sur la scène internationale avec un titre européen dès sa première participation à Prague en novembre dernier, la jeune Gardoise (22 ans) a de toutes façons beaucoup d'appétit.

"Les Mondiaux n'étaient pas prévus puisque la préparation était focalisée sur les JO. Donc ça n'est pas l'objectif premier mais j'y vais à fond. C'est comme de la préparation, mais avec la volonté de gagner un titre", a-t-elle assuré.

"Et pour Clarisse, Marie-Eve et Mado, l'objectif c'est de garder le dossard rouge", a ensuite détaillé Benboudaoud, en référence au privilège réservé aux champions du monde en titre.

"J'y ai pris goût à ce dossard rouge, je n'ai pas envie de le lâcher !", a confirmé Malonga en conférence de presse. "Il y a l'objectif premier, qui est bien sûr Tokyo. Mais quand je vais en compétition c'est pour gagner. Je prends ça comme un défi", a ajouté celle qui visera aussi l'or à Tokyo.

La délégation masculine nourrit des ambitions plus modestes, surtout en l'absence d'Axel Clerget, 3e lors des derniers Championnats du monde en 2019 à Tokyo, et bien sûr de Teddy Riner, dont toute la saison est tournée vers l'immense défi d'un troisième titre olympique inédit en poids lourds.

"Pour certains garçons, l'objectif est d'accrocher une première médaille mondiale ou de progresser au ranking. Alpha Djalo de son côté cherche la qualification olympique", a résumé Benboudaoud. La France n'a en effet pas encore de quota chez les -81 kg et une belle performance hongroise pourrait ouvrir in extremis la porte des Jeux à Djalo.

mots clés de l'article : judo , FRA , MOND , 20121

Publicité
Publicité
Publicité

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Publicité

Liens commerciaux

Pourquoi acheter en ligne
image description Promos exclusives
image description Paiement 100% sécurisé
image description Livraison gratuite sous 72h
image description À vos cotés 24h/24
image description 14 jours pour changer d’avis