sports par Pokljuka (Slovénie) (AFP) , samedi 20 février 2021 à 16:53

Mondiaux de biathlon : les Norvégiennes sacrées en relais, les Françaises seulement 8es

image description
image description

La Norvège a décroché samedi à Pokljuka son 3e titre mondial d’affilée en relais dames, la France n’ayant pris qu’une très décevante 8e place.

Le quatuor norvégien (Ingrid Tandrevold, Tiril Eckhoff, Ida Lien, Marte Olsbu Roeisleand) a offert à son pays une 5e médaille d'or dans ces Championnats du monde en devançant l'Allemagne (Vanessa Hinz, Janina Hettich, Denise Herrmann, Franziska Preuss) et l'Ukraine (Anastasiya Merkushyna, Yuliia Dzhima, Darya Blashko, Olena Pidhrushna).

Il s'agit du 4e titre remporté par la Norvégienne Tiril Eckhoff en Slovénie après le relais mixte, le sprint et la poursuite.

Côté français, c'est la douche froide. Très ambitieuses après un début de compétition réussi (2 médailles pour Anaïs Chevalier-Bouchet, l'or en relais mixte simple pour Julia Simon), les Bleues (Anaïs Bescond, Anaïs Chevalier-Bouchet, Chloé Chevalier, Julia Simon) ont été très solides au tir (5 fautes au total) mais n'ont pas réussi à suivre la cadence des meilleures sur la piste.

"On fait une très très bonne course au niveau du pas de tir. Mais il en manquait sur les skis, on n'avait pas une super glisse, on était en dessous des autres équipes mais c'est le jeu. C'est une piste compliquée à gérer pour les techniciens, entre le stade et la forêt, il y a des neiges différentes. C'est dommage, c'est triste, on avait coché cette course, on est vraiment déçues et il y a de la frustration", a déclaré Julia Simon.

"Il y a de la déception mais il y a des choses encourageantes parce qu'elles rendent une copie avec seulement 5 pioches au tir, a de son côté réagi Frédéric Jean, l'entraîneur de l'équipe de France dames. Au niveau matériel, ce n'était pas terrible mais c'est comme ça, on ne peut pas refaire la course, les techniciens font leur max. Maintenant, il faut rebondir pour la mass start de demain. Le physique a répondu et elles se sont rassurées au niveau du tir, j'espère que demain ça fonctionnera. Cela va se jouer dans la tronche. C'est une course où le mental a une grande part."

mots clés de l'article : ski , biathlon

Publicité
Publicité
Publicité

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Publicité

Liens commerciaux

Pourquoi acheter en ligne
image description Promos exclusives
image description Paiement 100% sécurisé
image description Livraison gratuite sous 72h
image description À vos cotés 24h/24
image description 14 jours pour changer d’avis