sports par Madrid (AFP) , mardi 17 novembre 2020 à 10:20

Ligue des nations : Espagne-Allemagne, jeunesses prometteuses

image description
image description

Ils ont pris le pouvoir et font les beaux jours de l’Espagne et de l’Allemagne, qui s’affrontent mardi (20h45) pour une place dans le dernier carré en Ligue des nations : Torres-Oyarzabal-Olmo contre Werner-Sané-Gnabry, quel trio promet le plus ?

Malgré les absences remarquées des jeunes superstars Ansu Fati (opéré du genou gauche) et Joshua Kimmich (opéré du genou droit), la confrontation entre la Roja et la Mannschaft mardi soir à Séville sera l'occasion de voir s'affronter deux des équipes européennes avec le plus bel avenir.

Le groupe rajeuni par Luis Enrique compte pas moins de seize joueurs de moins de 25 ans en ses rangs, dont deux joueurs de moins de vingt ans, les joueurs de Manchester City Eric Garcia (19 ans) et Ferran Torres (20 ans), sans compter Ansu Fati absent (18 ans), tandis que l'ossature de Joachim Löw est constituée de six joueurs de la génération dorée 1995-1996.

Quatre d'entre eux, âgés de 25 ans, ont remporté la Ligue des champions en août avec le Bayern Munich: Niklas Süle, Kimmich, Leon Goretzka et Serge Gnabry. Attaquant supersonique comme Gnabry, Leroy Sané, 24 ans, les a rejoint en Bavière en provenance de Manchester City en début de saison.

- Nouveaux tauliers -

A cette liste de talents s'ajoute Timo Werner (24 ans), l'ancien buteur de Leipzig aujourd'hui à Chelsea. Et tous viennent de montrer contre l'Ukraine samedi (3-1) qu'ils sont les nouveaux tauliers de la Mannschaft.

Auteur d'un doublé samedi contre l'Ukraine (3-1) et buteur prolifique depuis ses débuts, Werner avait impressionné les meilleurs experts: "S'il continue comme ça, il va dominer l'attaque allemande pour les dix prochaines années!", s'était enthousiasmé le vieux renard Mario Gomez, auteur de 31 buts sous le maillot allemand.

Son trio avec Sané et Gnabry fascine. Gnabry est survolté lorsqu'il porte le maillot aux quatre étoiles: 14 buts pour ses 16 premières sélections. "Serge joue toujours", avait répondu l'an dernier le sélectionneur Joachim Löw, lorsqu'on lui avait demandé si Gnabry pouvait être sur le banc.

Longtemps blessé avant de revenir concurrencer Kingsley Coman au Bayern, Sané a marqué un but de grande classe samedi contre l'Ukraine, d'une frappe puissante entre deux défenseurs. Et dans le même match, Goretzka (25 ans) a délivré deux passes décisives.

- Oyarzabal, Olmo, Torres: l'espoir -

Côté espagnol, les victoires ne pleuvent pas (la Roja a enchaîné un troisième match sans succès samedi face à la Suisse, 1-1), mais la jeunesse est également au rendez-vous.

Luis Enrique a convoqué une flopée de nouveaux depuis la reprise des matches internationaux en septembre, et la Roja a assisté à l'éclosion de nombreux talents.

Parmi eux, Marcos Llorente, Adama Traoré, Unai Simon, Pau Torres, Marc Cucurella, Eric Garcia... Mais surtout le trident Mikel Oyarzabal, Dani Olmo et Ferran Torres.

A 23 ans, Oyarzabal est meilleur buteur de Liga (6 buts en 9 matches) et le capitaine d'une Real Sociedad qui a déjà séduit l'Espagne et qui s'aventure maintenant en Ligue Europa. Après dix matches avec la Roja, et trois buts, il concurrence Ansu Fati sur l'aile gauche de la sélection.

Déjà l'un des tauliers de Leipzig avec Werner et les Français Christopher Nkunku, Dayot Upamecano, Nordi Mukiele et Ibrahima Konaté, Dani Olmo avait marqué dès son premier match avec la Roja, en novembre 2019 contre Malte (7-0). Depuis, il a joué les six derniers matches (quatre fois titulaire), et s'impose lui aussi comme une référence, à 22 ans seulement.

Enfin, le Citizen Ferran Torres (20 ans), associé à Oyarzabal, Olmo et Fabian Ruiz en attaque samedi contre la Suisse, a offert de jolis aperçus de son talent sur l'aile droite, avec notamment une grosse frappe d'emblée (10e).

L'efficacité allemande contre la fougue espagnole, laquelle des deux jeunesses dorées s'imposera mardi ? Elles devront en tout cas oser, pour permettre à leur équipe de rejoindre la France, premier qualifié, dans le dernier carré de Ligue des nations.

mots clés de l'article : foot , ligue , ESP , GER , Nations

Publicité
Publicité
Publicité

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Publicité

Liens commerciaux

Pourquoi acheter en ligne
image description Promos exclusives
image description Paiement 100% sécurisé
image description Livraison gratuite sous 72h
image description À vos cotés 24h/24
image description 14 jours pour changer d’avis