sports par Nice (AFP) , dimanche 12 septembre 2021 à 11:25

L1 : à Nice, le "Comman’Dante" est de retour

image description
image description

Après une longue et douloureuse parenthèse due à une blessure, Dante, 37 ans, a repris comme si de rien n’était son rôle de capitaine et pilier de défense de l’OGC Nice, en quête de points et de sérénité dimanche à Nantes en Ligue 1 (17h00).

Le 3 octobre dernier, le capitaine azuréen avait ouvert la marque devant Nantes, préambule à une victoire 2-1. Les Canaris le retrouveront inchangé dimanche, quasiment un an plus tard. Entretemps pourtant, le Brésilien a été victime d'une très grave blessure, le 1er novembre à Angers, avec la rupture du ligament croisé latéral de son genou gauche.

A son âge, une telle blessure aurait pu être synonyme de fin de carrière anticipée. Mais pour l'ancien du Bayern Munich, il n'en a jamais été question.

"Dès que je me suis blessé, j'étais prêt à me battre", a-t-il raconté cet été après ses premiers pas en matches de préparation. "J'ai beaucoup appris sur moi pendant cette période. Quand tu mets le sport au-dessus de tout, tu te rends compte que le foot mérite bien des efforts."

Soutenu par le club, qui a prolongé son contrat jusqu'en 2022 alors qu'il débutait à peine sa rééducation, le "Comman'Dante" (son surnom chez les supporters) en a évidemment bavé.

Véritable force de la nature mais surtout doté d'un mental en acier trempé, le guerrier brésilien a franchi dans les temps toutes les étapes de sa convalescence alors que son équipe, orpheline de son leader, vivait une saison compliquée.

- Comme Hilton -

Même si le tandem Todibo-Saliba (depuis parti à Marseille) avait stabilisé l'arrière-garde niçoise en deuxième partie de saison, le retour du capitaine a tout de même ramené une grande sérénité dans un secteur désormais extrêmement performant puisque les Aiglons n'ont pas encore encaissé le moindre but cette saison.

Son tacle à Lille en début de saison alors que Nice menait 4-0 résume son perfectionnisme et de son sens de la compétition. "Cela procure de la joie d'aider les autres. Ce geste est un état d'esprit, un comportement qui peut être communicatif", avait-il expliqué dans les couloirs du stade du champion de France en titre.

"Toute l'équipe bosse bien défensivement et nous, derrière, on doit finir le boulot. Il faut continuer", avait-il ajouté.

Christophe Galtier, forcément, apprécie. "Je n'entends pas le groupe évoquer une course au record de clean-sheets. Mais pour titiller le haut, il ne faut pas prendre de buts. Cela doit être un état d'esprit de 22, 23 joueurs. Quand on défend bien, on attaque bien", assure le technicien.

Car si la base reste solide, Nice sait pouvoir compter sur de solides arguments offensifs qui doivent lui permettre de conserver sa bonne dynamique et de récupérer le point perdu sur tapis vert après les incidents du match face à l'OM.

Dolberg, Gouiri ou Kluivert ont ainsi déjà marqué et la fin de mercato a aussi amené sur la Côte d'Azur l'ancien attaquant de Montpellier Andy Delort, habitué à jouer avec des défenseurs centraux brésiliens expérimentés.

"Dante me fait beaucoup penser à Vito (Hilton, son ancien capitaine brésilien dans l'Hérault, NDLR). J'ai joué contre Dante et on a souvent parlé sur le terrain. Quand on connaît le joueur et l'homme, il n'y a pas de secret. Il a encore de belles années devant lui", a-t-il assuré.

mots clés de l'article : foot , L1 , BRA , FRA

Publicité
Publicité
Publicité

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Publicité

Liens commerciaux

Pourquoi acheter en ligne
image description Promos exclusives
image description Paiement 100% sécurisé
image description Livraison gratuite sous 72h
image description À vos cotés 24h/24
image description 14 jours pour changer d’avis