sports par Budapest (AFP) , samedi 29 mai 2021 à 10:07

Hand : "Cadenasser" Oftedal, l’une des clés pour Brest contre Györ, selon Coatanea

image description
image description

"Essayer de cadenasser" la demi-centre norvégienne de Györ, Stine Oftedal, sera l’une des clés pour Brest en demi-finale de la Ligue des champions, samedi (15h15) à Budapest, estime l’ailière droite du BBH Pauline Coatanea, alors que les Bretonnes évolueront en Hongrie sans pression.

Q: Avez-vous eu un peu de temps pour célébrer le titre de champion de France ou êtes-vous immédiatement reparties vous concentrer pour ce Final 4 de Ligue des champions?

R: "On s'est retrouvé avec les filles pour fêter ça. On avait envie de décompresser un peu. C'était sympa de pouvoir célébrer ce titre, c'est l'effort de toute une saison. L'année dernière, on était aussi bien parties pour faire une bonne fin de saison, mais la pandémie de Covid-19 nous avait empêché de croire à ce titre. L'avoir cette année, c'est un soulagement, que ce soit au niveau des moyens mis par le club ou de l'investissement mis par le groupe. L'année prochaine, ce sera encore différent avec un autre groupe et un autre entraîneur, on avait vraiment envie de gagner le titre cette année."

Q: Avez-vous laissé de l'énergie sur l'enchaînement des derniers matches?

R: "Il y a un peu de fatigue, mais le fait d'avoir gagné le titre, ça nous a aussi donné de l'énergie. Il y a aussi une pression moins grande, parce que l'objectif du club, c'était le championnat de France. Là, on est un peu libérées de ces obligations de club, et maintenant c'est pour nous! Chaque joueuse rêve de gagner un titre en Ligue des champions. On va être un peu dans un environnement hostile, pro-hongrois, ce week-end, mais ce que l'on a vécu ces derniers temps (renverser la finale du championnat après une défaite à l'aller de sept buts, NDLR), ça va nous aider à passer au-delà. Ça a continué à resserrer des liens entre nous et on croit plus que tout en nos chances d'aller chercher ce titre."

Q: Vous allez affronter Györ en demies, triple tenant du titre, invaincu en 55 matches de Ligue des champions. Y a-t-il tout de même des failles dans le jeu de cette équipe?

R: "On a déjà joué deux matches contre elles dans la phase de poules, avec deux matches nuls. On a réussi à les mettre en difficulté. On n'a pas encore trouvé la solution pour les battre. Ce week-end c'est le bon moment pour le faire et on a vu qu'en championnat elles se sont lourdement inclinées contre Ferencvaros, donc ce sont des matches à analyser pour voir où on peut les embêter. Il y a notamment la base arrière, où elles n'ont pas d'arrière droite gauchère, donc en défense on peut les forcer à aller dans un secteur de jeu dans lequel elles sont un peu moins à l'aise. On sait aussi que la force de Györ, ce sont les montées de balle et la rapidité notamment de Stine Oftedal qui mène le jeu et arrive à trouver la solution directement. Essayer de la cadenasser, ce sera l'une des clés du match pour gagner."

Propos recueillis par Thomas BACH

mots clés de l'article : hand , FRA , DAM , C1 , hun

Publicité
Publicité
Publicité

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Publicité

Liens commerciaux

Pourquoi acheter en ligne
image description Promos exclusives
image description Paiement 100% sécurisé
image description Livraison gratuite sous 72h
image description À vos cotés 24h/24
image description 14 jours pour changer d’avis