sports par Imaz Press, mardi 31 mars 2020 à 02:58
L’organisation de la course chamboulée par le coronavirus

Grand Raid : les tirages au sort auront finalement lieu le 4 mai

image description
image description

Le Grand Raid doit se dérouler du 15 au 18 octobre 2020, des dates a priori "suffisamment éloignées pour espérer qu’elles soient maintenues", assurent les organisateurs de la course mythique. Mais son organisation et l’entraînement des participants sont chamboulés. Robert Chicaud, président du Grand Raid, tout juste sorti d’une longue réunion du Comité de direction, nous dévoile la date choisie pour le tirage au sort des participants. Initialement programmé le 25 mars, il se tiendra finalement le 4 mai prochain. (Photo rb/www.ipreunion.com)

Ce moment fort de l’organisation du Grand Raid doit absolument se faire en présence d’un huissier en séance publique. Or, les mesures prises dans le cadre de la lutte contre le covid-19 y font obstacle. Ainsi, le tirage au sort est reporté au 4 mai, afin qu’il soit effectué en toute transparence. Robert Chicaud n’exclut pas la possibilité de l’effectuer en direct sur internet, si les mesures de sécurité l’imposent.

Tous les ans, un quota est instauré sur chacune des courses en fonction de l’origine des participants, un certain nombre de places étant réservé aux locaux. Cette année, les tirages au sort auront lieu pour trois courses : la Mascareignes, la Diagonale du fou et le Zembrocal Trail. Il n’y aura pas de tirage au sort pour le trail de Bourbon.

- "Situation exceptionnelle, réponse exceptionnelle" -

D’autres adaptations ont été mises en place : les préinscriptions et inscriptions sont rouvertes pour toutes les courses, jusqu’au 30 avril 2020. Le comité directeur a également décidé de prolonger la période des courses qualificatives. Elles se tiendront jusqu'au 31 août 2020. “Situation exceptionnelle, réponse exceptionnelle”, justifie le président de la course, qui reconnaît que cette édition sera différente des précédentes.

“Le coronavirus va bien évidemment impacter l’édition 2020”, déplore Robert Chicaud. “On craint de nombreux désistements, pour différentes raisons liées au virus. Les participants ne pourront pas non plus se préparer comme ils l’auraient voulu”, explique-t-il, précisant que l’organisation tiendra a priori compte de ce paramètre dans la mise en place des barrières horaires des courses.

Si les dates seront probablement inchangées, la situation actuelle complique et perturbe fortement l’entraînement des participants. Selon les nouvelles mesures prises par le gouvernement, il est possible de sortir pour réaliser une activité physique pendant une heure tous les jours, à un kilomètre de son domicile. Des conditions de préparation extrêmement contraignantes pour les sportifs qui ont le Grand Raid en ligne de mire. Pour continuer à s’entraîner malgré le confinement, les sportifs doivent se montrer inventifs.

- S'entraîner à la maison -

“On bricole”, explique Antoine. “Cette course me fait rêver depuis toujours, pour sa difficulté et les paysages”, poursuit le breton, qui avait prévu de relever le challenge en 2020. Mais pas facile de trouver le temps de s’entraîner entre son travail d’enseignant, les devoirs des enfants, et l’entretien de la maison. Tous les jours, il monte et descend pendant plus d’une heure ses escaliers de 17 marches, et trotte en rond dans son jardin. “Les sorties longues me manquent”, avoue le sportif, qui court pour la bonne cause. Nez rouge sur le nez, il profite des événements sportifs pour sensibiliser et récolter des fonds pour deux associations qui viennent en aide aux enfants hospitalisés, Le Rire médecin et Baskets aux pieds.

Pour Jordan, à l’heure du confinement, sport rime avec mathématiques. “Je fais 140 allers-retours dans mes escaliers de 42 marches sur trois étages, soit 5.880 marches”, explique l’Auvergnat qui rêve de la Diagonale au mois d’octobre. “Il faut quand même être prudent, ce n’est pas le moment de finir aux urgences”, plaisante-t-il à demi-mot.

Malgré ces complications, les organisateurs de la course s'affichent pleinement motivés pour qu'elle se déroule dans les meilleures conditions. "La perspective de prendre le départ, tous ensemble, s'ajoute à notre détermination", peut-on lire sur le site officiel de la course. "Il n’y a pas d’obstacles infranchissables pour autant que l’on s’en donne les moyens".

ldp / www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

mots clés de l'article : Grand raid , sport , coronavirus , Actus Reunion , changement , Coronavirus , Covid-19

Publicité
Publicité
Publicité

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Publicité
Pourquoi acheter en ligne
image description Promos exclusives
image description Paiement 100% sécurisé
image description Livraison gratuite sous 72h
image description À vos cotés 24h/24
image description 14 jours pour changer d’avis