sports par Madrid (AFP) , mercredi 1er juillet 2020 à 20:20

Foot : le Real Madrid féminin est enfin né

image description
image description

Enfin : après 118 années d’existence, le Real Madrid s’est doté de la première équipe féminine professionnelle de son histoire en absorbant officiellement mercredi le CD Tacon, lançant son projet "galactique" au féminin.

C'est une petite révolution. Le Real Madrid, élu meilleur club du XXe siècle par la Fifa, était une des rares formations parmi les géants du foot à ne pas disposer d'une équipe féminine professionnelle. Ce manque est désormais réparé avec l'annexion du CD Tacon, jeune club madrilène créé en 2014 et promu en première division en 2019, qui s'apprête à changer d'ère.

Ratifié lors d'une assemblée générale extraordinaire des "socios" (supporters-actionnaires) le 15 septembre 2019, le rachat du CD Tacon pour 300.000 euros a pris effet mercredi, date de début du projet galactique du Real Madrid féminin...

Même si "la fédération espagnole nous a annoncé que la documentation (relative à l'absorption du Tacon) est correcte, mais que la fusion sera effective quand la saison 2019-2020 sera terminée", a indiqué le Real Madrid dans un communiqué ce mercredi. Le championnat féminin a été définitivement interrompu le 6 mai, titrant le FC Barcelone, mais la Liga masculine a repris le 11 juin et devrait se poursuivre jusqu'au 19 juillet.

Et l'ouverture de cette nouvelle ère devrait se ressentir sur le mercato. Selon la presse espagnole, la "Maison blanche" a d'abord jeté son dévolu sur les talents du football espagnol pour renforcer cette nouvelle équipe, et les premières recrues devrait affluer dans la capitale espagnole dans les prochains jours.

D'après le journal espagnol As, le club merengue a ciblé Maite Oroz (Athletic Bilbao) et Teresa Abelleira (Deportivo La Corogne), et serait proche d'obtenir un accord pour faire venir Olga Carmona (Séville FC), Damaris (Athletic Bilbao), Eva Navarro et Ivana Andrés (Levante) ainsi que Marta Cardona et Nahikari Garcia (Real Sociedad).

- Rivaliser avec le Barça -

Cette politique de renforts intervient un an après une première vague de recrues, plus internationales cette fois: les Suédoises Kosovare Asllani et Sofia Jakobsson, nommées pour le Ballon d'Or féminin 2019, la Française Aurélie Kaci (7 sélections)...

L'objectif de ce recrutement galactique pour le Real Madrid féminin ? En finir avec la lutte pour le maintien dans laquelle était engagé le Tacon, dixième (sur 16) du Championnat avant l'interruption à cause de la pandémie, et viser plutôt le haut du tableau national et continental...

Avec l'envie de lutter à armes égales avec l'éternel rival: le FC Barcelone, dont l'équipe féminine, finaliste de la Ligue des champions dames en 2019, a corrigé deux fois le Tacon cette saison pour les deux premiers "clasicos" de l'histoire du foot féminin espagnol. Les Catalanes ont gagné 9-1 en septembre, puis 6-0 en janvier.

"Ils ne veulent pas s'appeler Real Madrid pour terminer deuxièmes ou troisièmes", résumait Aurélie Kaci l'an dernier sur RMC Sports, étayant les ambitions de Ligue des champions du club merengue.

- "Ça aiguillonne tout le monde" -

"Le moment est venu de construire une équipe de laquelle vous serez tous très fiers", avait promis le président du Real Madrid Florentino Pérez lors de la ratification de "la fusion par absorption du club" du Tacon par le Real "à compter du 1er juillet 2020" durant l'assemblée générale extraordinaire des socios, en septembre.

Un investissement salué par de grandes figures du football féminin, comme la Ballon d'Or 2018 Ada Hegerberg: "C'est extrêmement positif, j'espère qu'ils pérenniseront leur investissement à long terme", a-t-elle déclaré à l'AFP en avril. "Et cela envoie un message aux autres clubs: ça aiguillonne tout le monde quand un club comme le Real Madrid crée une équipe."

En tout cas, les 12 mois écoulés ont permis au modeste Tacon ("talon", en espagnol) de changer progressivement de dimension.

Dès septembre 2019, l'équipe entraînée par David Aznar a commencé à jouer ses matches à domicile sur le terrain N.11 de Valdebebas, à quelques mètres du stade d'entraînement des Karim Benzema, Sergio Ramos, Gareth Bale et autres Eden Hazard.

Ce devrait être encore le cas la saison prochaine, même si la direction du club n'écarte pas, pour les grandes affiches, la possibilité d'ouvrir aux dames les portes du stade d'entraînement Alfredo Di Stéfano (6.000 places), qui accueille habituellement la réserve masculine (le Real Madrid Castilla), et est utilisé actuellement par l'équipe de Zinédine Zidane pendant les travaux du stade Santiago-Bernabeu.

Le budget, les infrastructures, les recrues... Le Tacon a même déjà adopté depuis un an la tenue blanche immaculée du grand Real. Il ne manque plus que le jeu et les victoires pour faire changer cette équipe de galaxie.

mots clés de l'article : foot , ESP , DAM

Publicité
Publicité
Publicité

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Publicité
Pourquoi acheter en ligne
image description Promos exclusives
image description Paiement 100% sécurisé
image description Livraison gratuite sous 72h
image description À vos cotés 24h/24
image description 14 jours pour changer d’avis