sports par New York (AFP) , mercredi 24 février 2021 à 00:32

"Excité", "angoissé", "nerveux" ; de retour au Madison Square Garden après un an de disette

image description
image description

"La vie est toujours belle quand on est au Garden" : mardi, le grand fan de l’équipe de basket des New York Knicks Anthony Donahue revient, avec quelque 2.000 privilégiés, dans la salle mythique du Madison Square Garden pour la première fois depuis près d’un an.

Voici 352 jours qu'aucun spectateur n'a pu assister à un événement dans la "World's Most Famous Arena", l'arène la plus célèbre au monde, située dans le centre de Manhattan, pour cause de pandémie de coronavirus.

En début de mois, le gouverneur a annoncé que les salles de plus de 10.000 personnes pourraient de nouveau accueillir du public, à partir de mardi, avec une jauge limitée à 10% et un protocole sanitaire strict.

"Le Garden, c'est plus qu'une salle. C'est la vie, pour beaucoup d'entre nous", s'emballe Anthony Donahue, qui n'a manqué quasiment aucun match de son équipe depuis sa première visite, à 10 ans, au milieu des années 90.

A Brooklyn, les Nets accueillent eux aussi du public ce mardi pour la première fois cette saison, mais ont choisi de limiter la jauge à environ 300 spectateurs, bien moins que les 2.000 environ qui seront au Garden.

"Je suis excité, angoissé, nerveux", explique cet homme de 37 ans qui se décrit sur les réseaux sociaux comme "le plus grand fan des Knicks au monde", avant de retrouver les Knicks.

La soirée aura une saveur douce-amère, car Anthony sera privé de sa soeur, Gianna Gregoire, décédée d'une tumeur au cerveau en août. "Je sais qu'elle est là avec moi en pensée et qu'elle va me guider ce soir", confie le trentenaire, dont la soeur était aussi une fan des Knicks, qu'elle allait voir 10 à 15 fois par an.

En tant qu'abonné à la saison, et ce depuis environ 20 ans, Anthony Donahue a bénéficié d'un accès prioritaire aux précieux billets, le "MSG" pouvant ordinairement recevoir jusqu'à 19.800 spectateurs en configuration basket.

Les spectateurs doivent se présenter avec un test PCR négatif datant de moins de 72 heures. Pour s'assurer de ne rien rater, Anthony Donahue prévoit de se présenter trois heures avant le début de la rencontre, prévu à 19H30 (00H30 GMT mercredi).

"Le Garden a été ma maison toutes ces années", raconte ce fan d'une équipe qui n'a plus été championne depuis 1973. "Même quand les Knicks ne gagnent pas, la vie est toujours belle quand on est au Garden."

Depuis un an, vivre la pandémie, la maladie et le décès de sa soeur sans pouvoir se ressourcer dans l'antre myhtique a été "horrible", dit celui qui a un tatouage des Knicks sur la jambe gauche. "Les Knicks et ma soeur, c'est vraiment tout ce qui m'a tenu à coeur depuis 20 ans."

mots clés de l'article : sport , santé , épidémie , basket , virus , Pandémie

Publicité
Publicité
Publicité

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Publicité

Liens commerciaux

Pourquoi acheter en ligne
image description Promos exclusives
image description Paiement 100% sécurisé
image description Livraison gratuite sous 72h
image description À vos cotés 24h/24
image description 14 jours pour changer d’avis