sports par La Haye (AFP) , mercredi 9 juin 2021 à 09:18

Euro : les Pays-Bas débutent à domicile et en douceur dans le groupe C

image description
image description

Les Pays-Bas en reconquête : sept ans après leur dernière apparition dans un tournoi majeur et leur 3e place au Mondial brésilien de 2014, les Néerlandais ont à cœur de retrouver leur lustre d’antan à l’Euro, d’abord en sortant d’un groupe largement à leur portée.

Dans la poule C, avec l'Ukraine, la Macédoine du Nord et l'Autriche, les Oranje trouvent des adversaires à leur portée et, surtout, ils auront l'avantage de disputer ces trois rencontres dans leur antre, la Johan-Cruyff Arena à Amsterdam.

Il faudrait donc une petite catastrophe pour voir les hommes de Frank de Boer rester à quai au terme du premier tour.

L'Ukraine est parfois difficile à jouer (comme en témoigne son nul 1-1 obtenu en France en mars dernier) mais ses récentes contre-performances face à la Finlande et au Kazakhstan n'ont pas rassuré.

Même si elle a battu l'Allemagne en qualifications du Mondial-2022 (2-1) en mars, la Macédoine du Nord est novice dans une compétition majeure.

L'Autriche, composée de nombreux joueurs évoluant en Allemagne, n'a elle rien d'un foudre de guerre et n'a plus gagné un match dans un grand tournoi depuis 30 ans.

- La défense, maillon faible ? -

Absents de l'Euro-2016 et du Mondial-2018, les Néerlandais retrouvent une place qu'ils n'auraient jamais dû quitter, comme en témoigne leur parcours jusqu'en finale de la Ligue des nations en 2019.

Il a fallu attendre l'avènement d'une nouvelle génération de joueurs, notamment formés à l'Ajax et demi-finalistes de la Ligue des champions il y a deux ans, pour voir enfin arriver la relève de la génération Robben-van Persie.

Grâce à sa vista et sa détermination, le meneur de jeu Frenkie de Jong est en train de justifier les 75 millions d'euros que le Barça a misés sur lui.

Aux avant-postes, le trident Memphis Depay, Steven Berghuis, Wout Weghorst est prometteur.

Depay voit l'Euro comme une vitrine pour valider un transfert vers le Barça tandis que le méconnu Weghorst vient d'empiler 25 buts toutes compétitions confondues avec Wolfsburg qui joue le haut du classement en Bundesliga.

La défense dirigée par Matthijs de Ligt (Juventus) et Stefan de Vrij (Inter) pourrait constituer le maillon faible du onze batave en l'absence de son gardien titulaire Jasper Cillessen, récemment testé positif au Covid-19, et surtout de sa tour de contrôle, Virgil van Dijk.

Le capitaine n'a pas été retenu, toujours convalescent après une grave blessure à un genou contractée avec Liverpool.

Autre motif d'inquiétude, le manque de ligne directrice dans le jeu. Les Néerlandais ont été souvent poussifs dans leur groupe qualificatif dominé par l'Allemagne.

Ce qui vaut de nombreuses critiques au sélectionneur Frank de Boer, dont le crédit n'était déjà pas énorme. Après de bons résultats avec l'Ajax, il a depuis enchaîné les échecs: à l'Inter Milan, à Crystal Palace et même à Atlanta United en MLS. A lui de faire taire les critiques à l'Euro.

mots clés de l'article : foot , EURO , GrC , 2020 , 2021 , NED

Publicité
Publicité
Publicité

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Publicité

Liens commerciaux

Pourquoi acheter en ligne
image description Promos exclusives
image description Paiement 100% sécurisé
image description Livraison gratuite sous 72h
image description À vos cotés 24h/24
image description 14 jours pour changer d’avis