sports par Rome (AFP) , dimanche 12 septembre 2021 à 20:44

Cyclisme : Colbrelli champion d’Europe, et de quatre pour l’Italie !

image description
image description

Et de quatre à la suite ! Le champion d’Italie Sonny Colbrelli a prolongé l’hégémonie italienne sur le Championnat d’Europe de cyclisme sur route en soufflant au sprint le maillot étoilé au grand espoir belge Remco Evenepoel, dimanche à Trente (Italie).

Colbrelli est le seul à avoir réussi à rester dans la roue du Belge pour le dominer en puissance dans le final et offrir à l'Italie son quatrième titre continental, avec quatre coureurs différents, après les sacres de Matteo Trentin (2018), Elia Viviani (2019) et Giacomo Nizzolo (2020).

Le Français Benoît Cosnefroy, qui a longtemps suivi les deux premiers, a lâché prise dans l'ultime des huit ascensions de la côte de Povo (3,6 km à 4,7%), à une dizaine de kilomètres de l'arrivée. Il se console avec la troisième place, à 1 min 30 sec.

"Je ne suis pas parti avec de très grandes sensations, je ressentais un peu de pression d'être à domicile, parmi les favoris. Mais j'ai bénéficié d'une grande équipe, merci notamment à Matteo Trentin. Gagner cette épreuve est vraiment une chose incroyable", a savouré le vainqueur, qui perpétue ainsi la tradition italienne, en l'absence du tenant du titre Nizzolo, non retenu.

Il fallait pourtant être fort pour résister à Evenepoel, bel et bien revenu à son meilleur niveau un an après sa grave chute lors du Tour de Lombardie (fracture du bassin). A Trente, il décroche son deuxième podium lors de ces Championnats d'Europe, après la troisième place sur le contre-la-montre jeudi.

Dans une course assez courte (179 km) mais intense dès l'entame, rythmée notamment par plusieurs tentatives françaises, le jeune Belge a dynamité le groupe de tête d'une dizaine de coureurs à 22 kilomètres de la ligne, lors de l'avant-dernière ascension du Povo, seule difficulté du circuit final de 13 km que les coureurs ont parcouru huit fois.

Seuls Colbrelli et Cosnefroy ont alors réussi à suivre Evenepoel, alors que d'autres favoris du jour, comme le double vainqueur du Tour de France Tadej Pogacar (finalement 5e à 1 min 43 sec), ont baissé pavillon.

Mais Evenepoel n'est jamais parvenu à décrocher le "sparadrap" Colbrelli, apparu parfois à la limite dans l'ultime ascension mais clairement plus puissant dans le sprint à deux devant le célèbre Duomo qui a hébergé au XVIe siècle le Concile de Trente.

Colbrelli confirme ainsi sa belle saison avec, outre son titre de champion d'Italie en juin, sa récente victoire sur le Tour du Benelux.

mots clés de l'article : EURO , Cyclisme

Publicité
Publicité
Publicité

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Publicité

Liens commerciaux

Pourquoi acheter en ligne
image description Promos exclusives
image description Paiement 100% sécurisé
image description Livraison gratuite sous 72h
image description À vos cotés 24h/24
image description 14 jours pour changer d’avis