sports par Paris (AFP) , mardi 13 juillet 2021 à 09:32

Athlétisme : Prudence et rattrapage à Gateshead avant les JO

image description
image description

Dernier meeting d’athlétisme d’envergure avant les Jeux olympiques de Tokyo (23 juillet - 8 août), la Ligue de diamant de Gateshead (Royaume-Uni) mardi a déjà subi quelques forfaits de précaution mais offre une dernière opportunité de réglages en plus d’un lot de consolation pour les athlètes privés des Jeux.

La petite ville de la banlieue de Newcastle (nord de l'Angleterre) accueille pour la deuxième fois de la saison un meeting de la prestigieuse Ligue de diamant après l'ouverture du circuit mondial en mai, ayant récupéré la compétition prévue dans le stade olympique de Londres.

L'évènement offre une dernière opportunité de réglages face à une forte opposition pour les athlètes à dix jours de la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques, et à 17 jours du début des épreuves d'athlétisme à Tokyo.

C'est notamment vrai pour l'Américain Trayvon Bromell: l'homme le plus rapide de la planète cette saison (9 sec 77) a dominé les sélections américaines en juin mais a déçu vendredi à Monaco pour son premier 100 m en Europe depuis 2016, avec une modeste 5e place en 10 sec 01.

Les yeux seront également fixés sur le demi-tour de piste avec la Jamaïcaine Elaine Thompson-Herah, championne olympique en titre du 100 et 200 m, qui reste sur un 100 m canon en Hongrie la semaine dernière (10 sec 71).

Mais Thompson-Herah sera privée de sa principale adversaire avec le forfait de la locale Dina Asher-Smith, championne du monde du 200 m, à cause d'une contracture aux ischio-jambiers.

"Vous savez tous que j'adore courir devant mon public mais je veux prendre des décisions raisonnées pour moi et mon corps avant Tokyo, a écrit la Britannique sur ses réseaux sociaux. Je suis désolée pour ceux qui espéraient me voir cette semaine mais j'ai hâte de vous rendre fiers dans quelques semaines."

Son désistement s'ajoute à celui de la terreur du fond mondial, la Néerlandaise Sifan Hassan, également en raison d'une contracture aux ischio-jambiers.

Si les athlètes olympiques abordent Gateshead avec prudence, les recalés des JO peuvent y voir une belle occasion de se montrer.

L'Américaine Shamier Little, 4e et première déçue des impitoyables sélections américaines, tient une forme éblouissante qui l'a vue devenir la 5e femme la plus rapide de l'histoire du 400 m haies il y a deux semaines à Stockholm.

Elle retrouve à Gateshead la Néerlandaise Femke Bol pour un 3e duel consécutif à très haute intensité (Bol est devenue la 4e meilleure de tous les temps) en deux semaines.

Autre grand absent des JO, le tenant du titre olympique jamaïcain du 110 m haies Omar McLeod essaie en Angleterre de digérer sa déconvenue des sélections jamaïcaines (dernier de la finale).

"Désormais je cours sur les émotions. J'ai essayé de me remettre mais je suis dans un état mental pas évident, je vais faire de mon mieux pour finir la saison et faire mon maximum, courir avec mes tripes comme d'habitude", a-t-il expliqué en conférence de presse, très remonté contre l'organisation selon lui défaillante des "Trials", lui qui est le 2e performeur mondial de la saison (13 sec 01).

mots clés de l'article : athlétisme , MOND , GBR

Publicité
Publicité
Publicité

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Publicité

Liens commerciaux

Pourquoi acheter en ligne
image description Promos exclusives
image description Paiement 100% sécurisé
image description Livraison gratuite sous 72h
image description À vos cotés 24h/24
image description 14 jours pour changer d’avis