sports par Rome (AFP) , jeudi 12 novembre 2020 à 02:19

Amical : facile victoire d’une Italie bis contre l’Estonie (4-0)

image description
image description

Une équipe d’Italie bis, sans le moindre titulaire habituel sur le terrain et sans son sélectionneur Roberto Mancini sur le banc, pour cause de coronavirus, a facilement dominé l’Estonie (4-0), mercredi à Florence en match amical.

A quatre jours de recevoir la Pologne pour lui disputer la tête de leur groupe en Ligue des nations, ce match très amical aura permis à Vincenzo Grifo, né en Allemagne et où il a toujours évolué, de se faire mieux connaître en Italie: l'attaquant de Fribourg a marqué ses premiers buts avec les Azzurri avec un doublé pour sa 4e sélection, d'une jolie frappe sans contrôle en dehors de la surface (14e) puis sur un penalty en force (75e).

Federico Bernadeschi a lui trouvé matière à chasser un peu son spleen de début de saison. En grosse difficulté à la Juventus, le plus expérimenté des Italiens du soir au coup d'envoi (et le seul qui avait marqué avec les Azzurri avant ce match) s'est démené et a signé un joli but du gauche (27e), son cinquième en 25 sélections.

Roberto Mancini, qui a suivi le match à distance pour cause de quarantaine, avait concocté une équipe expérimentale, avec seulement deux titulaires à plus de dix sélections: Bernadeschi et le gardien Sirigu, qui n'a guère eu à s'employer que pour détourner en corner un centre dévié vicieux (28e).

Le défenseur de l'Inter Milan Alessandro Bastoni en a profité pour fêter sa première sélection, en charnière centrale aux côtés de Di Lorenzo à peine plus capé (3e sélection). Le milieu de Bologne Roberto Soriano (4 buts avec Bologne cette saison) a lui fait son retour pour la première fois depuis cinq ans.

En seconde période, cette soirée de baptêmes s'est poursuivie avec les débuts en sélection de Matteo Pessina (Atalanta), Luca Pellegrini (Genoa), Davide Calabria (AC Milan) et Pietro Pellegri (AS Monaco).

Difficile lors d'une telle soirée sans enjeu et face à un adversaire assez inoffensif de savoir lesquels de tous ces internationaux d'un jour auront vraiment marqué des points pour tenter de bousculer la hiérarchie.

Avec ce match tranquille, conclu par un penalty de l'attaquant de Bologne Riccardo Orsoloni (86e), l'Italie étire sa série d'invincibilité à 20 matches. Mais c'est dimanche face à la Pologne, avec une équipe plus habituelle et peut-être Mancini de retour sur le banc, que les choses sérieuses commenceront.

mots clés de l'article : foot , est , ita , NA

Publicité
Publicité
Publicité

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Publicité

Liens commerciaux

Pourquoi acheter en ligne
image description Promos exclusives
image description Paiement 100% sécurisé
image description Livraison gratuite sous 72h
image description À vos cotés 24h/24
image description 14 jours pour changer d’avis