D’autres actions pourraient avoir lieu (actualisé)

Visite présidentielle : les syndicats appellent à une grève générale le 24 octobre

Photos : RB Imaz Press Réunion

Ce mercredi 9 octobre 2019, l’ensemble des syndicats - Fo, Cgtr, Cfdt, Cftc, Fsu, Solidaires, Unsa et Saiper - toutes branches confondues se sont réunis. L’image est rare mais aux grands maux, les grands remèdes, pour la venue d’Emmanuel Macron du 23 au 25 octobre prochain, l’intersyndicale a prévu de frapper fort. Les organisations syndicales appellent à une grève générale le jeudi 24 octobre, point d’orgue de leur mobilisation pour montrer au président de la République et aux quatre ministres qui l’accompagneront que la politique économique et sociale menée sous le mandat d’Emmanuel Macron a des conséquences désastreuses dans notre île. (photo d’illustration rb/www.ipreunion.com)

Dans un communiqué, l'intersyndicale précise "ce préavis concerne l’ensemble des salariés du secteur privé et du secteur public" et donne les raisons de la colère "nous entendons ainsi, à l’occasion de la venue du président de la République, alerter sur la situation sociale de la Réunion, l’absence de réponse à la hauteur des enjeux en matière d’emplois, salaires, retraites, vie chère, logement, services publics, indemnisation-chômage,...et sur le fait que les politiques menées aggraveront encore davantage les difficultés sociales de la population."

Plateforme revendicative et d’action de l’intersyndicale

Conscients de l'aggravation de la situation socio-économique à la Réunion, du chômage structurel massif, de la paupérisation de la population, du recul de l'emploi salarié, du démantèlement des services publics, de la situation financière de plus en plus difficile et de la perte d’autonomie des collectivités territoriales, les organisations syndicales Cfdt, Cftc, Cgtr, Fo,Fsu, Solidaires, Unsa, Saiper ont décidé unanimement d'appeler à la mobilisation et d'interpeller le Président de la République à l'occasion de sa venue à la Réunion sur les problématiques suivantes : De vrais emplois - arrêt des politiques d’austérité́ et pour une politique de relance de l’activité - évaluation des politiques publiques et conditionnalité́ des aides aux entreprises - création d’emplois statutaires et CDI - en attente d’emplois pérennes, dotation en PEC en cohérence avec les besoins du territoire et une vraie politique de formation Face à la cherté de la vie ➢ augmentation significative du SMIC et une revalorisation des grilles salariales ➢ la revalorisation des minima sociaux et des pensions les plus faibles ➢ la transparence sur le mécanisme de formation des prix Pour des Services Publics au service des usagers - Arrêt des privatisations - Défense des statuts et conventions collectives - Plan de rattrapage en postes - Mise en place d’un vrai plan de résorption de la précarité - couverture territoriale à la hauteur des besoins Social - Respect du syndicalisme et du droit du travail - un véritable plan de lutte contre la pauvreté. - amélioration de la couverture conventionnelle, de la prévoyance lourde et Santé - un véritable dialogue social qui respecte et renforce le paritarisme - application immédiate de toutes les conventions collectives à la Réunion - une Politique de construction de logements à la hauteur des besoins - une réforme de l’assurance chômage permettant une juste indemnisation et un réel retour à l’emploi.

Lire aussi : visite présidentielle : les syndicats appellent à une forte mobilisation

www.ipreunion.com

mots clés de l'article : intersyndicale , visite présidentielle , grève générale , actualité de la réunion , Emmanuel Macron , Actus Reunion