Réunion par Imaz Press, mercredi 22 mai 2024 à 12:52

Vers un étalement du remboursement des dettes : Air Austral : réunion interministérielle à Paris, un nouveau rendez-vous avec l’État en septembre

image description
image description

La ministre déléguée chargée des Outre-mer, Marie Guévenoux l’avait déclaré lors de sa visite à La Réunion le 14 mai 2024 : "une rencontre entre l’État et la compagnie va avoir lieu". Cette rencontre a eu lieu comme prévu ce mardi 21 mai à Paris afin "de voir quelles suites donner au dossier". Selon nos confrères du Quotidien, le gouvernement aurait ouvert la porte à un report des dettes ainsi qu’un étalement du remboursement. Mais pour connaître les modalités précises il faudra attendre le mois de septembre (Photo : rb/www.imazpress.com)

Les actionnaires (dont le président de Run Air) et dirigeants d’Air Austral étaient conviés à une visioconférence avec trois ministres : le ministre de l’Industrie Roland Lescurre, celui des Transports Patrice Vergriete, et celle des Outre-mer Marie Guévenoux, ainsi que les représentants du CIRI (le comité interministériel de la restructuration industrielle).

Comme le rapporte Le Quotidien de La Réunion, l'étalement du remboursement porte sur les dettes sociales et fiscales qui s'élèvent à 28 millions d'euros sur un passif total de 107 millions d'euros.

Interrogée, la compagnie explique que : "il s’agissait d’une réunion plutôt technique lors de laquelle l’État a validé le plan présenté par le cabinet Accuracy comme prévu, qui présente une viabilité de la compagnie à moyen terme, et demande à ce qu’il soit mis en œuvre".

"L’État a souligné l’effort effectué par les salarié et l’effort des actionnaires (tant privés que publics) pour leur apport de 10 millions d'euros, dont le versement est prévu avant la fin de ce mois. Un nouveau point d’étape sera fait en septembre prochain."

Lors de cette réunion, était également évoqué le plan de restructuration de la compagnie employant 850 salariés, dont un premier volet social a été signé le 9 mai 2024 - après plusieurs mois de négociations et de lourds sacrifices pour les salariés.

Pour le PDG, "cette signature est une étape importante qui permet de continuer sur notre plan de restructuration".

Lire aussi - Air Austral : l'accord de performance collective est (enfin) signé

Lire aussi - Signature in extremis d’un accord de performance collective

Lire aussi - Air Austral, un fleuron pour La Réunion

Lire aussi - Air Austral : l'accord est signé mais la compagnie n'est pas (encore) tirée d'affaire

- Un plan de sauvetage pour la compagnie Air Austral -

En Assemblée plénière le jeudi 28 mars 2024, la Région Réunion a annoncé le déblocage d'une enveloppe de cinq millions d'euros pour la compagnie réunionnaise.

En juillet 2021, "nous nous trouvons face à une compagnie aérienne affaiblie", avait déclaré Normane Omarjee, vice-président de la Région Réunion. "L'existence d'Air Austral contribue à faire vivre, survivre des équipements comme l'aéroport."

"La disparition d’Air Austral constituerait une perte sèche pour notre territoire, à hauteur de 100 millions d’euros par an", a ajouté Normane Omarjee.

Lire aussi - La Région Réunion vote une enveloppe de cinq millions d'euros pour "aider Air Austral"

Le 7 mars 2024, le Conseil de surveillance s'est réuni. Les actionnaires publics et privés ont accepté collectivement d’accompagner l’entreprise par un apport financier d’un montant de 10 millions d’euros.

Lire aussi - Air austral : 10 millions d'euros d'apport des actionnaires pour "accompagner l’entreprise"

"Pour accompagner l’entreprise à être plus performante, un effort collectif est indispensable. Des mesures de gestion internes plus rigoureuses concernant la maîtrise et la réduction des coûts ont ainsi été validées", annonce Air Austral.

Le 25 janvier 2023, c'est le Département qui a souhaité accompagner le sauvetage de la compagnie aérienne Air Austral à travers des bons de souscription à hauteur de 5 millions d'euros. Par cette opération, le Conseil département détient désormais 20% du capital de la SEMATRA, société actionnaire de la compagnie.

Le 5 janvier 2023, la Commission européenne a autorisé, le projet de la France d'octroyer une aide à la restructuration d'un montant de 119,3 millions d'euros pour permettre le retour à la viabilité de la compagnie aérienne Air Austral, ainsi qu'une aide d'un montant de 17,5 millions d'euros pour indemniser cette compagnie des dommages subis suite à la pandémie du coronavirus entre le 17 mars et le 30 juin 2020.

Une annonce qui faisait suite à l'approbation par la Commission d'une aide au sauvetage sous forme d'un prêt de l'État français d'un montant de 20 millions d'euros en faveur d'Air Austral le 18 janvier 2022.

Lire aussi - Air Austral : la Commission européenne autorise le plan de restructuration de 119,3 millions d'euros

Lire aussi - Compagnie aérienne : embellie pour l’avenir d’Air Austral

Et pourtant, la compagnie a bénéficié d’un effacement de dettes de 116 millions d’euros assortie d’une clause de "retour à meilleure fortune".

- Une compagnie abattue par la crise sanitaire -

La compagnie aérienne est en grandes difficultés financières depuis la crise sanitaire. Une crise qui n’a fait qu’accentuer une santé financière fléchissante.

La compagnie a en effet connu des difficultés en 2012, lors de la crise conjoncturelle.

En 2020, les difficultés empirent : alors que la compagnie fait un chiffre d’affaires de près de 413 millions d’euros, le Covid passe par là, faisant chuter l’activité d’Air Austral, à l’instar de toutes les compagnies aériennes. L’entreprise connait une baisse du trafic de 77% et une baisse de son chiffre d’affaires de 55%. Comme l’explique la Région, son chiffre d’affaires est passé de 413 à 185 millions d’euros, soit une baisse de 225 millions d’euros.

Pour aider la compagnie aérienne à ne pas se crasher, les actionnaires se sont mobilisés. Selon les chiffres donnés par Didier Aubry, en 2020, il y a eu un prêt actionnaire avec un apport de 30 millions d’euros de la Sematra et 90 millions des banques. En 2021 et avec la poursuite de la crise sanitaire, Air Austral sollicite une nouvelle aide. L’État apporte 20 millions d’euros et la Sematra mobilise 10 millions d’euros. Des aides qui s’ajoutent au dispositif de droit commun, à savoir le chômage partiel et l’étalement des aides fiscales.

Mais cela ne suffit pas. En 2022, une aide au sauvetage de la compagnie est notifiée à la commission européenne. Un sauvetage nécessaire, tant la situation financière d’Air Austral est aujourd’hui dégradée.

Lire aussi – Air Austral : les salariés et des élus se mobilisent pour sauver la compagnie

Lire aussi - Air Austral, une compagnie à "un tournant de son histoire

- La direction confiante -

Alors que la compagnie traverse des turbulences, Imaz Press s'était entretenu avec Joseph Bréma, président du directoire de l'entreprise. Il parle d'"une belle compagnie avec des atouts indéniables", ne cache pas les difficultés auxquelles il a dû faire face et assure "être confiant".

"Nous rencontrons certes une phase de turbulences, mais j’ai foi en l’ensemble du personnel de la compagnie pleinement mobilisé pour que nous soyons transparents vis-à-vis de nos clients. Aujourd'hui toutes nos énergies sont dirigées vers le maintien de notre activité opérationnelle pour que cela n'impacte ni les voyages, ni la qualité de service proposés à nos passagers."

Pour Joseph Bréma, les mauvais résultats de la compagnie sont dus à une conjonction de facteurs exogènes. "Il y a tout d’abord les facteurs géopolitiques. Je pense à l'interdiction de survol du Soudan et du Niger, entrainant des temps de vol prolongés induite d’une augmentation de la consommation de carburant et des frais de maintenance. Nous devons aussi faire face à une chute du global du trafic du fret aérien, s’accompagnant d’une baisse de la recette unitaire. Nous avons aussi des difficultés d’approvisionnement en fournitures et équipements aéronautiques et le contexte inflationniste en découlant sur les coûts de réparations et de remises en état des avions."

À ces contraintes se sont ajoutées des difficultés opérationnelles affectant les opérations de la compagnie depuis des mois.

"Pour faire face à ces défis opérationnels, la compagnie a été contrainte de puiser dans ses liquidités et de recourir à des affrètements auprès d’autres opérateurs, pour que la situation soit la moins pénalisante possible pour sa clientèle."

Lire aussi - Air Austral : "une belle compagnie" qui doit faire face à des difficultés mais "confiante" en son avenir

www.imazpress.com./redac@ipreunion.com

mots clés de l'article : Actus Réunion , Transports aériens

Publicité
Publicité
Publicité

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Publicité

Liens commerciaux

Pourquoi acheter en ligne
image description Promos exclusives
image description Paiement 100% sécurisé
image description Livraison gratuite sous 72h
image description À vos cotés 24h/24
image description 14 jours pour changer d’avis