Une soirée éclectique et lumineuse !

photo Bisik

Après la parenthèse enchantée organisée en compagnie du violoncelliste marcheur Eric Longsworth dimanche dernier, 9 septembre, le Bisik a repris le chemin de la scène le 14 septembre dernier pour une ouverture de saison officielle ! Un rendez-vous (K)ozé et une présentation de programme pas toujours scolaire qui a permis à chacun de laisser libre cours à ses inspirations sous les étoiles exactement...

C'est donc par un (K)OZÉ, notre désormais célèbre scène ouverte, que le Bisik a inauguré la nouvelle saison ce vendredi 14 septembre devant un public ravi de retrouver le chemin des arts et des lettres bénédictins…

L’occasion pour Jean-François Cadet, maître de cérémonie, d’annoncer l’ouverture du Bisik désormais tous les vendredis soir et de décliner, au fil des prestations, les événements à venir dans les prochaines semaines et surtgout les invités de marque que nous aurons la chance de recevoir…

W.I.L.L. et Juan Rozoff pour une soirée 100% funk vendredi prochain, 21 septembre, Triton et Menwar le 28 septembre, le spectacle " Debout dans les cordages " (proposé en partenariat avec Les Bambous à la Médiathèque Antoine Louis Roussin) le 6 octobre, la deuxième édition du Art Rock & co Festival les 12 et 13 octobre, la Somen Kréol les 26 et 27 octobre avec, entre autres, le groupe de jazz créole Akoda, emmené par Valérie Chane Tef de retour au pays. Dans le désordre ensuite Kanasel, Bafang, Joe Pilgrim, Klowdy et bien d’autres qui viendront faire vibrer la scène du Bisik jusqu’au 14 décembre !

Mais en attendant c’était au groupe Véli, emmené par Eric Naminzo, que revenait l’honneur d’inaugurer la soirée. Le groupe de Maloya acoustique, fizyon world indianizé comme il aime à se décrire, a immédiatement séduit le public par ses romances créoles et autres compositions enlevées telles que " Manapany ", " Mon péi ", " Kèr Kréol " ou " Rakont amwin ".

Eric, voix-guitare, piano habituellement, Vincent Alamelou au Cajón et Thierry Dalleau à la guitare ont ainsi donné le ton et ouvert une soirée qui s’annonçait particulière.

** Guitar Hero et poètes inspirés  **

Daniel et Nathalie du Lino Comedy nous avaient prévenus, ils seraient là… et ils étaient bien là. Venus roder deux sketchs de leur création, les jeunes poulains de l’écurie du rire dionysienne, pas toujours de bonne foi, ont ainsi offert aux spectateurs une excursion comique dans la chronique de l’événement. Une digression trop rare que nous ne pouvions que saluer de nos zygomatiques !

Pas le temps de sécher nos larmes (de joie évidemment), que Eddy Marianne, chef de chœur de la chorale "Harmonie'Chœur" de la MJC de Saint-Benoît venu cette fois en solo, dégainait sa guitare pour nous interpréter de voix de maître " True Colors " (Cindy Lauper), suivi de " Creep " (Radiohead) ! Deux interprétations très personnelles et très remarquées qui n’ont évidemment laissé personne indifférent.

Autre prestation guitare-voix remarquée, celle de Ras Bio ! Notre mélomane écolo, qui organisait le lendemain une opération de dépollution " humaniterre " dans le cadre de la journée mondiale du nettoyage de la planète, nous a gratifié d’un Maloya revisité et captivant mais aussi d’un titre de Bob Marley… incontournable.

Soirée " Guitar Hero ", sans doute, puisque venait ensuite le tour de John Arc, leader de Rocuar Palace et RedWood, puis de Freddy Leveneur, ex 608ZZ et président Jimmy pour les intimes, tous deux co-organisateurs du Art Rock & co Festival, dans des interprétations pénétrées et apaisantes de " Flowers ", " Tender " de "Stuck in the Sound, et de " Every me Every  You " de Placebo.

Un avant-goût de la deuxième édition d’un festival d’ores et déjà très attendu qui réservera de nombreuses surprises !

** Un instant de grâce en guise de final **

Changement de style avec Michèle dans une reprise de Maya Kamaty épurée et cristalline. Accompagnée de Vincent du groupe Véli, l’artiste nous a transporté… Jusqu’aux 2.0 Est Squad, fidèles parmi les fidèles des scènes ouvertes du Bisik, qui s’empare des micros avec désormais encore plus d’assurance. Dannzo, Drizzy, Relka et Black V surfe sur la vague d’un afro-trap dynamique et ne manqueront pas de refaire parler d’eux.

Autre découverte locale, Alci qui du haut de son humilité et d’une voix forte et puissante a littéralement époustouflé l’auditoire dans des envolées maloyas.

Seul puis accompagné d’Éric et Vincent du groupe Véli, le jeune homme a marqué tous les esprits et sans doute bien plus encore…

En guise de Final c’était au tour de Jean-François Cadet d’avoir la guitare latine, puis à celui de Mélanie Bourire, une des voix de Saodaj’ et Bringelle à l’occasion, de nous entraîner dans un nouvel espace-temps, léger et cristallin… Un instant de grâce accompagné de Dédette Saint-Pierre venue prêter voix forte à la joyeuse bande…

Une soirée marquée par le signe du partage qui place cette nouvelle saison, n’en doutons pas, sous les meilleurs auspices.

On vous attend désormais tous les vendredis soir et ce dès vendredi prochain, 21 septembre, pour une soirée 100% funk avec W.I.L.L. et Juan Rozoff !

Be Chic, Be Zik, Bisik !

mots clés de l'article : culture , musique , scène , Culture , Actus Reunion , Bisik

à voir également en vidéo

suivez-nous